Quelle alimentation choisir pour son chien ou son chat ?

Hello les petits Nenuflows, j’espère que vous allez bien ! 

Aujourd’hui je vous retrouve sur le blog pour aborder un sujet important ! 

L’alimentation canine et féline avec Royal Canin

Depuis que nous avons accueillis Nala, nous avons constaté qu’elle apprécie les croquettes que nous lui donnons. Vous vous demandez sûrement pourquoi ?

En effet, Nala c’est notre petit chaton d’amour et nous voulons le meilleur pour elle. De ce fait, dans un premier temps nous cherchions des croquettes adaptées à sa toute petite taille de chaton trop mignon, en gardant l’idée qu’elle allait grandir bien vite.  De plus, c’est la cinquième génération de chat dans la famille et lorsque ma cousine nous l’a apportée, elle prenait déjà des croquettes Royal Canin adaptées à son âge qu’elle appréciait énormément, alors nous avons continué de lui en donner. 

Mais l’année dernière, nous avons testé les croquettes « home made » qui n’ont pas remporté un franc succès c’est pourquoi je me suis dit que cela pourrait vous intéresser que je vous explique pourquoi nous avons décidé de garder ses croquettes chouchoutes.

J’ai souhaité plonger au fond du sujet et de ne pas faire un article de surface, alors prenez une chaise, sortez vos cahiers et vos crayons, on baisse la lumière et on commence la conf’

L’alimentation est composée de plusieurs éléments pouvant être schématiquement rangées en 4 catégories

  • les protéines, 
  • les lipides,
  • les glucides,
  • les compléments (vitamines, minéraux)

2/ SAVEZ-VOUS CE QUE C'EST UN NUTRIMENT ?

Un nutriment est un assemblage de molécules qui va prendre une forme particulière dans l’espace en fonction de ses interactions avec son milieu. 

En gros c’est comme un gros collier de perle qu’on plonge dans l’eau avec des perles qui s’attirent ou se repoussent et c’est cette forme qui va conditionner son activité, de sa digestion (affinité avec tel ou tel enzyme), son passage dans l’intestin à son action au sein de sa / ses cellule(s) cible(s). Sa composition rentre aussi en ligne de compte car en gros, la digestion permet de découper le collier et se sont les perles qui vont être réellement utilisables par le corps. 

3/ Alimentation vs nutrition

Le but de l’alimentation est donc de fournir suffisamment d’énergie permettant au corps de fonctionner et prévenir leur bonne santé.

Ceci est vrai pour toutes les espèces, les humains comme les animaux.

Ça c’est la base, l’alimentation.

Si on veut aller un peu plus loin on peut chercher à fournir les nutriments essentiels de manière équilibré. Il s’agit alors d’étudier les besoins de l’animal et après de trouver la formule ou la recette qui permette de fournir ces apports. On parle alors de nutrition et n’est-ce à quoi se consacre Royal Canin pour répondre aux besoins de chaque animal.

Ainsi si l’on reprend notre analogie avec les colliers, c’est le dosage entre les différents colliers que sont les aliments qui va permettre d’apporter le bon nombre de perles à l’organisme, en quantité et en diversité. 

Un dernier détail pour compliquer un peu l’opération, une carence est nuisible, mais un excès l’est tout autant voir plus – sans parler uniquement des calories, dont l’excès entraine le stockage excessif de lipide, un excès de protéine par exemple va créer des dérivés azotés qui sont très néfastes à long terme aux reins et au foie – cette règle est valable pour pratiquement tous les nutriments. 

4/ Méthodologie

En médecine, on parle de physiologie lorsqu’il s’agit de l’étude d’un phénomène sur des patients en « bonne santé » – à l’inverse de la pathologie.

L’étude physiologique de la nutrition peut se schématiser un peu comme cela : on contrôle l’alimentation / ce qui « entre » – on contrôle les urines et les selles / ce qui « sort » – et on vérifie l’état de santé général par des examens médicaux – majoritairement des prises de sang et des examens pratiques.

Cela s’applique aussi bien pour les humains que pour les animaux  sauf que pour les animaux un autre paramètre rentre en compte : l’appétence – Un peu comme les enfants, un aliment pourra être parfait pour la santé, s’il n’est pas consommé… il ne sert un peu à rien…

Les chats et chiens du campus Royal Canin goutent les différentes croquettes pour vérifier leurs appétences et oligo-élèments essentiels pour la qualités des croquettes.

C’est d’ailleurs cette démarche qui implique que les animaux soient parfaitement suivis par le personnel encadrant et disposent du meilleur environnement.

5/ De la théorie à la pratique : il y a quoi dans les croquettes Royal Canin ?

Une croquette ressemble somme toute à n’importe quelle préparation culinaire, et donc avant la préparation, il y a les ingrédients. C’est pourquoi je me suis un peu renseignée sur les croquettes élaborées par Royal Canin :

les viandes déshydratées proviennent du circuit destiné aussi à l’alimentation humaine, et sont composées des morceaux de haute qualité nutritionnels, mais peu valorisées dans l’alimentation humaine.

Les céréales qui  en plus d’êtres agents de textures sont une source de plusieurs protéines hautement digestibles ( car pauvres en dérivés azotés, néfastes au rein) et aussi une source de glucide – apportant de l’énergie plus assimilable que les graisses

Les graisses – les lipides –  nutriment hautement énergétique,  indispensable car les protéines n’apportent pas suffisamment de calories en cas d’alimentation exclusive en viande – mais qui provoquent des irritations du colon en cas de surdosage

Des compléments alimentaires, vitamines, minéraux adaptés à l’activité et/ou la race de chiens ou chats. 

On prend tout cela, on les range dans de grands silos et les opérateurs, en fonction de la demande ou des croquettes à réaliser, procède aux dosages et mélange.

Le tout est broyé, cuit et extrudé (augmentation de la pression et de la température) c’est ce procédé qui va assurer la digestibilité des céréales et qui va aussi donner la forme aux croquettes.

Puis vient le séchage, et l’enrobage – au moyen de graisses – qui augmente l’appétence. C’est aussi au cours de cette dernière étape que sont ajoutés les compléments qui ne supportent pas la chaleur de l’extrusion dont certains oligo-éléments.

Puis hop, en sachet et hop, diffusion en camion un peu partout dans le monde. 

6/ N'est ce pas trop beau pour être vrai ?

Je ne suis pas non irréaliste – évidemment Royal Canin est une entreprise et leur but est donc de générer des profits. Seulement leurs profits ne sont pas réalisés au détriment de la santé des chats et chiens.

C’est aussi pour cela que leur gamme est étendue : des alimentations réalisées spécifiquement pour des races de chiens / chats ou pour des activités – chiens de traineaux, chien sauveteurs, animaux d’élevages ou de compétition – dont les contenus sont excessivement controlés et donc les prix élevés, aux alimentations disponibles en jardineries.

Il existe aussi des gammes qui ne sont pas seulement nutritive mais thérapeutiques, celles-ci vont apporter des nutriments spécifiques afin de répondre à un excès ou une carence pathologiques et seront distribués par les vétérinaires. Car Royal Canin croit en la santé par la nutrition.

C’est pour toutes ces raisons que nous avons choisi de nourrir Nala avec du Royal Canin, car nos animaux à 4 pattes sont au centre de leur philosophie. Et qu’ils s’engagent dans de superbes causes, comme le Programme KDOG de l’Institut Curie, dont je vous parlais en octobre dernier sur Instagram.

On peut dire que les chiens et les chats du chenil sont donc très bien encadrés par une équipe de vétérinaires et de comportemantalistes pour qu’ils soient dans les meilleurs conditions de vie possibles et qu’ils se sentent heureux pour ne pas perturber les tests alimentaires.

D’autant plus qu’il existe un programme de parrainage et d’adoption pour garantir à ces travailleurs une retraite tout aussi heureuse que leur vie active où il travaillent entre 1 et 2 heures par jours pendant 7 ans. 

Après une matinée, rien de mieux qu’une bonne promenade qui se finit par une baignade bien mérité avant de reprendre le boulot ! 

7/ Conclusion

J’ai aimé vous rédiger cet article car il aborde un sujet – pour ceux qui ont la chance d’avoir un compagnon à 4 pattes – qu’il est souvent difficile à trancher car nos amis à poils n’ont pas tendance à nous rendre un compte rendu détaillé de ce qu’ils aiment ou n’aiment pas et si ils se sentent en meilleure santé ou meilleure forme après avoir dévoré leurs gamelles.

Entre préjugés, argument économique ou temps disponible pour réaliser leurs repas, j’espère que ces quelques lignes vous permettront de comprendre quelques notions d’alimentation et ainsi vous faire votre propre opinion et vos propres choix éclairés.

Moi je vous laisse, je vais faire une gratouille à Nala !

Love les Nénuflows

Article réalisé en collaboration avec Royal Canin

Oui ce n’est pas Nala, mais ne le dites pas trop fort, elle risquerait de nous faire une crise de jalousie si elle l’apprend !

Written By
More from Paul Nymphea

Une Epiphanie clé en main

Hello mes petits Nenuflows ! BONNE ANNEE ! Et oui, je n’avais...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.