Wedding Smog… J-10 jours

Bon, à l’heure ou je vous parle dans deux semaines, on sera en train de démonter le rêve de notre vie. A dire vrai j’ai écrit ca il y a 2 jours, donc ce n’est meme plus vrai.

J’ai les mots faciles d’habitude, ceux qui glissent sur le fil de l’azur de mon écran rétro éclairé. J’ai des mots plein la tête, et aussi des maux plein le coeur.

Ca n’a pas de sens on en est bien conscients, mais se marier, c’est ce dont on a toujours rêvé. Alors on a une appréhension bien sur d’etre déçus, de ne pas réussir à faire ce que l’on veut, et malgré nous ce que l’on attend de nous.

On est détachés de ce que les réseaux sociaux attendent, je vous aime hein, mais quelque part maintenant on s’en balance, on vit pas pour les réseaux, on vit pour les échanges entre nous pas ce qu’ils représentent.

Mais nos proches, ne sont pas si proches, et pourtant terriblement exigeant sans cependant nous porter secours.

Si vous saviez pendant cette séance photo avec la talentueuse Sonia comment on a souffert avec les fumigènes, la gorge les poumons… tout… Et bien c’est clairement cette brulure interne que je retiens ce jour, d’aimer la vie comme une folle pour une fois au point d’avoir le coeur qui outrepasse ma poitrine et pourtant de suffoquer comme comprimer par des pressions extérieurs. C’est douloureux un mariage de l’intérieur.

Depuis deux jours, c’est le brouillard, tout notre rétro planning super bien huilé est réduit à néant et rien mais alors rien ne marche comme prévu ahahahah. Et paradoxalement d’habitude cela vient de cause extérieure alors que là ca vient de nous, on a tout pour que ça roule et nous on roule pas. On stagne comme deux anguilles aux creux d’une algue. Que des gestes manqués, on part acheter toutes les bougies à ikea pour nos déco de table, on prend tout le stock, mais on part sans… je fais tomber mon ordi, puis en déplaçant une caisse en métal je me tape la dent contre, je la fendille et mon coeur avec.

On a eu beaucoup de déboirs autour de ce mariage, avant pendant, et je ne me figure pas encore ce que sera l’après. Les gens à qui on tenait le plus se sont éloignés, d’autres qui ont toujours été la mais dans l’ombre ont pris des roles de leaders. L’amour est là où on ne l’attend pas, et le plus souvent il y a des surprises. Des bonnes des mauvaises, mais ce qui est sur c’est qu’autant de rebondissements je ne m’y attendais pas. J’étais préparee à ce que ce soit dur, mais pas autant. C’est bien plus facile d’organiser, gérer, planifier pour les autres que pour soi. Et disons le plus dur dans un mariage ce n’est pas l’argent, la déco, le traiteur… le plus dur c’est l’humain; même dans un mariage le management est primordial, les amis, la famille…

Tout ce qui semblait couler de source et rouler ne roule pas. On y revient, au cercle, a ce rond infini du recommencement. Ce mariage pour nous c’est comme un recommencement.

On est encore dans le brouillard, on y est même encore plus que jamais. Les soutiens arrivent mais pas de là ou on s’y attendait. On ne remerciera jamais assez ceux qui s’investissent, de près de loin, les bénévoles, les stagiaires etc.

Il fait chaud non ? pourtant j’ai froid…

Photo by Sonia Raquel Photographie

Noeud papillon Paul : Le Colonel Moutarde

Noeud d’Amélia : Scrunchie is Back

Mise en beauté : Simone Beauty App

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Written By
More from Paul Nymphea

Wedding Smog… J-10 jours

Bon, à l’heure ou je vous parle dans deux semaines, on sera...
Read More

4 Comments

  • Coucou à tous les deux !
    Je voulais juste vous dire que le plus important, c’est vous deux, toi Paul et toi Amélia. Rien d’autre. Alors si la journée ne se passe pas comme prévu, ce n’est pas grave. Si mamie Huguette n’aime pas votre choix de fleurs, on s’en fiche.
    L’essentiel, c’est que vous êtes deux personnes qui s’aiment (à la folie à en croire ce que vous dégagez !), qui veulent passer le restant de leurs jours ensemble. Et c’est vraiment le plus important et le plus beau.
    Je vous souhaite bon courage pour la fin des préparatifs, et une très belle journée le jour J !

  • Hello! Je te comprends tellement lorsque tu dis qu’avec le mariage, certains proches s’éloignent et d’autres se réaffirment … j’ai vécu la même chose avec le miens et je ne comprends toujours pas pourquoi un si bel événement peut engendrer un éloignement. Peut être que certains ne s’y retrouvent pas et pensent être à une étape différente de leur vie ? Peut être que certains prennent les devants sans trop réfléchir pensant que de toute façon après le mariage il y aura éloignement ? Qui sait…
    En tout cas il faut profiter de ces personnes qui se réjouissent pour vous et profiter un maximum de chaque instant car cette journée passe extrêmement vite mais elle s’inscrit vraiment dans la liste des plus beaux moments d’une vie.
    Buvez les choses positives autour de vous, nourrissez vous de l’amour autour de vous et tout se passera à merveille 🙂

  • Bon courage pour les 9 derniers jours !! Faites ce que vous avez envie VOUS cette journée elle a vous et pas aux autres. C’est votre bonheur qui est le plus important :). J’espère que tout ira bien et après tout il y a pas de raisons !!

  • Combien je comprends ces mots ! Nous avons également rêvé de notre mariage durant un long moment…dix ans de relation auront été nécessaires avant de franchir le pas. J’aime organiser, j’aime la déco, j’aime chercher des idées originales. C’était sans compter la famille. Entre ma soeur qui n’est même pas venue à mon EVJF et surtout ma belle-famille qui nous a imposé des dizaines d’invités qu’on ne connaissait pas, qui tempêtait, disait tout le mal qu’elle pensait de ma famille, se montrait physiquement violente et a carrément supplanté notre playlist auprès de l’orchestre, une semaine avant le mariage…nous avons gardé un souvenir en clair-obscur de cette journée. Un désir nous anime : dans neuf ans, nous fêterons nos dix ans de mariage et nous voulons faire un renouvellement de voeux, cette fois-ci, en bannissant les inconnus, en faisant une cérémonie laïque sans céder à la pression familiale de la cérémonie religieuse, avec les chansons qui nous tiennent à coeur. Seuls nos amis et mes parents, qui eux-aussi, en 1961 n’avaient pas eu le mariage qu’ils souhaitaient, nous ont soutenus. Le mariage, le lieu de toutes les promesses, des belles surprises mais aussi de toutes les indélicatesses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *