Yaya Secretan

Est ce que ce début d’année aurait un goût de good food ? 

Dans les nouvelles bonnes adresses à faire de ma food do list (il s’agit ici d’une pure licence poétique, je n’ose imaginer la véritable traduction…), Yaya tenait une place dans le top 5. Mais en bon cliché parisien que nous sommes, nous n’avions jamais pris le temps de traverser le périph’ pour cocher cette case.

C’est maintenant chose faite, mais avec la nouvelle adresse intra-muros des frères Chantzios (fondateurs de la marque Kalios) et de Juan Arbelaez. 

J’ai eu la chance de découvrir Yaya le deuxième de jour de son soft opening avec Benoît, dès le lancement et d’y retourner avec Paul et l’équipe communication de Kalios le lendemain de l’ouverture officielle hihi ! Et c’était beaucoup trop chouette découvrir cette adresse en soirée, comme en journée. J’ai pu y voir les ajustements de cartes et l’évolution des présentations ou des recettes !!! Et je dois dire à ce sujet que La dernière version du pain est à tomber 🤭 C’est vraiment top, de découvrir les comment se rodent les rouages de ce type de structures et c’est beau de voir les liens se souder plus fort, les équipes se roder. J’ai beaucoup apprécié pouvoir découvrir ces deux aspects.vers le Péloponèse !

INFOS PRATIQUES

  • 33 avenue Secretan, 75019 Paris
  • 0142411286
  • Lundi au Mercredi : 12h – 00h ; Jeudi au Samedi : 12h – 01h ; Dimanche : 12h – 00h
  • Prix : €€

TYPE DE CUISINE

  • Bistronomique Grecque

CE QU'ON RETIENDRA

Les Cocktails et les Vins

Les cocktails étaient très chouettes et on a beaucoup apprécié les accords originaux et frais avec Benoît.

Grecko spritz
Très doux et légèrement amer à la fois, la couleur est superbe. Léger goût orange amer, le pamplemousse est magique très désaltérant.
 
Cider slushee
Le plus interessant des deux !
L’Acidité est au top, du coup pas trop d’astringence. L’Amertume est bien calibrée, la finesse des bulles pétillantes est un vrai plus pour ce cocktail au cidre.
 
Vins 
Les vins sont aussi très intéressants et marchent hyper bien avec les mezzes. On les a découvert à midi lors de la grande tablée ainsi que la citronnade, et c’était 👌🏻 la citronnade au miel de pin kalios je survalide (mais j’avoue que j’aimerais le pot à côté pour continuer d’en rajouter au fur et à mesure de la dégustation ! Ce miel est foufou)

Pikilia

Le tarama blanc : est très équilibré : ni trop fumé, ni trop salé. On sent le bon goût des œufs de cabillaud, et l’émulsion est très lisse. Petit plus, il n’est pas gras en bouche !

Tatziki :Le fromage du tatziki est incroyable, onctueux, crémeux mais en même temps léger, il a un très bon goût de concombre et d’aneth bien dosé. 

Crème de Fava : Les fava sont des fèves et ce mezze serait à apprendre à un houmos grec. Sauf que le gout est plus doux, et la crème est parfaitement lisse et onctueuse !

Cette petite entrée est accompagné d’un pain pita maison réalisé avant chaque service et franchement il vaut lui seul le détour, il sent la garrigue et c’est un pur délice !

Spanakopita

Un dome de feuille de brick croustillante refermant un oeuf mollet sur un lit de feuille épinard et de la fêta. Les fans d’oeuf trouveront leur compte dans ce plat qu’il faut attaquer par un franc coup de fourchette ou de cuillère pour casser le dôme. La fêta est à tomber, mais le contraire aurait été surprenant. 

Calamar à la plancha

Le calamar est parfaitement cuit, la petite sauce aux herbes apporte le petit condiment parfait. Ce plat n’est pas surprenant mais son exécution fait que si vous aimez les calamars, vous ne pouvez pas passer à côté !

Tiropita

Comme une idée de raclette grecque ! Le fromage est vraiment bon, il est fin, ni trop salé et à un gout de brebis. La feuille de brick apporte un petit croustillant qui fait que ce plat n’est pas lassant. La touche de miel est bien dosée et ne noie pas le fromage sous une tonne de sucre, mais amène une pointe de douceur.

Attention, plat à manger directement car le fromage devient très dur en refroidissant.

Briam de légumes

Une cassolette de légumes cuits vapeur qui fait du bien. L’assortiment fonctionne bien et cette fêta écrasée sur le dessus sale le plat comme il faut

Poulpe au feu de bois

La purée est juste dingue, elle est magique. La cuisson du poulpe fabuleuse le goût de feu de bois est dingue. J’ai retrouvé le goût du meilleur poulpe que j’ai mangé sur une plage d’un pêcheur crétois.
La poudre d’olives de Kalamata était tellement dingue et la petite huile pimentée relevait vraiment l’ensemble

Agneau kleftiko

Alors attention, pour les amateurs d’agneau, on est sur du lourd là ! La cuisson est juste dingue : l’agneau se defait à la fourchette, mais l’extérieur est croustillant et caramélisé par la cuisson. Les pomme de terre sont une tuerie. Un excellent plat !!!

Cabillaud à la plancha

Le poisson est parfaitement cuit, la purée de pois chiche fonctionne très bien avec et les petits pois chiches apportent la touche de mâche permettant de faire une très belle assiette de poisson. 

Et, on en parle des accords de couleur entre le poisson, le jaune des pois chiche et l’assiette, juste trop beau !!!

Galactoboureko

Mon coup de coeur dessert : la crème à la semoule ressemble à une crème pâtissière mais en plus riche. Le croustillant de la pâte filo, l’amertume légère et l’acidité de l’orange et le parfum floral et fruité de la fleur d’oranger… Il s’agit d’une vraie invitation gustative au voyage !

 

To Yaourtimas

Le coup de coeur dessert de Polo. L’association de ce yaourt très ferme, de la poudre de pistache, des épices mais surtout des olives de Kalamata est surprenante ! Un vrai dessert sucré salé parfaitement dosé, une véritable surprise culinaire !

Attention, ne pas hésiter à le partager car les saveurs sont tellement puissantes et surprenantes qu’on peut s’en dégouter très rapidement.

Namelaka de chocolat

Chocolat noir / noisette, une association habituelle mais qui fonctionne toujours. La crème de chocolat est riche et onctueuse, le chocolat noir est très présent – non amateur s’abstenir – et le crumble de noisette est une tuerie aussi. 

LA DÉCORATION

Restaurant dans une halle oblige, les volumes sont impressionnants : la hauteur sous plafond est incroyable et mêlée à cette ambiance blanche et bleue, l’espace semble encore plus grand.

Une mezzanine plus confidentielle et juste en face des cuisine sera aussi ouverte à la réservation pour des moments de gourmandises et de dépaysement. 

Le mur de bouteille d’huile d’olive blanches est une merveille, avec son tie and dye à l’éponge et juste en face c’est un tie and due au rouleau qui rappelle la mer. En cas de journée ensoleillée, l’immense verrière vient parachever ce sentiment de dépaysement en Grèce.

Nous étions 6 à déjeuner ce qui nous a permis d’expérimenter la philosophie du restaurant : commander de nombreux plats et tout mettre au centre de la table pour un moment de partage. Et je peux vous dire que ça fonctionne parfaitement !

Retrouvez toutes nos bonnes adresses en France et ailleurs sur notre carte Mapstr amelia_nymphea – ICI

Written By
More from Amelia Nymphea

Sur un Arbre Perché – PARIS

  INFOS PRATIQUES 1, rue du 4 septembre 75002 Paris Réservation  ...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.