Le Zéro Déchet #1 La salle de bain

Ecologie et économie, le soucis de tous

Je n’ai pas toujours été sensibilisée à l’écologie, je dois même avouer que c’est récent. Et je dois même avouer autre chose, les influenceurs (de manière générale) y sont pour beaucoup. Sans donner des noms ici, leur vision des choses, et la mise en avant de certaines habitudes ont fini par me convaincre, que l’écologie, ce n’est pas un fardeau que l’on s’impose. D’autant plus que dans écologie, on retrouve “éco” de économique. Être écolo, c’est être économe ! 

J’ai donc récemment adopté de  nombreuses habitudes bénéfiques pour l’environnement, bien que le chemin soit encore long à parcourir.

En ce moment, le débat tourne beaucoup autour de la légitimité des personnes à parler d’écologie. Il suffit qu’on dise qu’on achète en vrac pour qu’on nous reproche de prendre l’avion. Personne n’est parfait (même pas Greta Thunberg, j’en suis sûre), mais attaquer les écolo sous prétexte qu’ils ne font pas tout ce qui est faisable, tout en mangeant une tartine de pain de mie avec un Nutella, c’est un peu de l’ironie. Bref, chacun voit midi à sa porte, et fait ses efforts comme il le peut. Evidemment, on pourrait tous faire plus, mais ça prend du temps, de changer ses habitudes, etc. 

Je vais vous parler ici du zéro déchet au quotidien, en choisissant de l’aborder par les pièces de la maison. Je vous invite évidemment à compléter les conseils en commentaires, ou à en faire part à Amélia pour qu’elle les relaie. 

Durant 4 semaines, je vous présenterai les astuces zéro-déchet et écologiques qui s’appliquent simplement au quotidien.


Nous verrons donc :

  • la salle de bain
  • la cuisine
  • la buanderie, avec les produits ménagers et quelques recettes
  • un point sur les logos et les sigles du recyclage, pour mieux s’y retrouver. 

Le Gel douche solide

Le gel douche solide, par exemple celui chez Lush, ou en magasin Bio. Moins agressif que le savon solide pour la peau, il nettoie de manière très classique, c’est à dire qu’il mousse (ce n’est pas le cas de tous les gel douches écologiques) et ne dispose d’aucun emballage. Il dure également très longtemps, et chez Lush notamment, les odeurs sont incroyables.
Si vous faites partie de la Team anti-lush, vous pouvez trouver plein d’autres savons solides en magasin bio, sur internet et sur etsy ! 
L’astuce d’Ines : si vous avez une fleur de douche, vous ne verrez même pas la différence avec un gel douche liquide ! 

Le shampooing solide

Après le gel douche, vient logiquement son cousin le shampooing solide, présent vraiment partout.
Je recommande également celui de chez Lush. Il est exceptionnellement économique. J’ai mis plus de 9 mois à terminer le précédent, pour des utilisations très fréquentes.
Vous en trouverez pour tout type de cheveux, couleur de cheveux, et usages différents. Je vous recommande l’achat d’une boîte en métal pour le conditionnement. Cela permet d’une part de le transporter, et également de le conserver à l’abri de l’humidité dans la salle de bain, ou directement dans sa douche, afin qu’il ne ramollisse pas trop.
Le shampooing solide est votre meilleur ami lors des voyage, car léger, compact et qui permet de faire autant de lavage qu’on le souhaite, sans emporter une grande bouteille !
Et en plus, il a souvent de meilleurs ingrédients !

Le shampooing en paillettes

Loin de moi l’idée de vous transformer en licorne ou en princesse, je parle ici de la texture solide, râpée.
J’ai récemment acheté du shampoing bio en paillettes, chez “Comme Avant” et je crée mon shampoing dosé comme j’en ai besoin, en rajoutant de l’eau.
Ici, j’ai recyclé une bouteille de shampooing Klorane.
Je fabrique ainsi un shampoing classique en bouteille. Attention au dosage ! A la première vue, j’ai eu tendance à mettre pas mal de poudre, et cela a eu pour effet de donner les cheveux gras même après lavage, jusqu’à ce que je dilue mon mélange.
On change moins ses habitudes, mais les composants eux, font la différence. Ici il s’agit d’un shampoing à l’argan et au Rhassoul, des composants naturels.
Déshabituer son cuir chevelu aux produits agressifs qu’il a connu toute sa vie est une étape assez longue.
Je suis toujours en cours de testage du shampooing, voilà maintenant 2 semaines que je l’utilise, et je constate déjà une nette amélioration sur le gros problème qui me polluait la vie : le psoriasis. J’étais victime d’énorme plaques sur la tête, et elles ont nettement diminué depuis  l’utilisation du shampooing naturel. 
Mon chéri lui n’aime pas, principalement parce que ça ne mousse pas. 

Les cotons lavables

Selon la taille, ils servent de 2 à 4 fois (j’utilise un coin à chaque fois pour les grands, recto/verso pour les petits).
Je les lave personnellement en machine, car j’ai régulièrement de l’acné et je suis un peu parano sur les bactéries.
Avec 4 ou 5 cotons lavables, on est tranquille pour une semaine.
A savoir que la fabrication de cotons à démaquiller est extrêmement polluante d’une part, et utilise énormément d’eau. Les cotons sont ensuite rarement valorisés, et la poubelle de salle de bain finit souvent dans la poubelle classique.
Si vous êtes couturière, n’hésitez pas à les fabriquer vous même ! 

On vous conseille les comptes Instagram UnHibouDansLePapier et Zeste D’Evidence, pour de supers cotons lavables! 
Pour les bretons, la même boutique “Ma-Kibell” dont je vous ai déjà parlé propose des supers cotons en coton bio, à 1€ pièce ! 

Le démaquillant

J’utilise personnellement de l’eau micellaire, que j’achète en pharmacie, mais qui peut être remplacée par le l’huile de coco.
Ses vertus ne sont pas nouvelles, il faut simplement s’habituer à l’odeur (assez forte). Préférez de l’huile de coco pressée à froid, qui à conservé ses vertus.
Elle sert aussi évidemment d’hydratant pour le corps, ou bien pour le visage (le soir, de mon côté, car l’huile n’a pas les propriété matifiantes que je demande à une crème de jour)

Conseil d’Ines: n’achetez pas votre huile de coco en magasin de cosmétiques mais plutôt dans un magasin normal, afin de ne pas la payer 10 fois son prix ! Préférez en prendre une pressée à froid et bio, pour respecter votre peau !
Attention cependant, l’huile de coco est comédogène et peut poser des problèmes d’acné si vous ne la rincez pas bien ! Mais en 4 ans, je n’ai jamais eu de problème ! 

Vous êtes en bretonne/breton ? Quelle chance ! Foncez dans les boutiques “Ma-Kibell” spécialistes des produits pour la salle de bain, fabriqués localement, avec des produits sains, souvent bio. 
Je recommande notamment la crème de nuit, ainsi que le déodorant. Tout est sain, dans des emballages recyclables (souvent du verre). 

Le dentifrice

Côté dentifrice, vous pouvez le trouver en poudre, ou solide.
Pour le  solide, je me tourne vers chez Lush. Il faut s’habituer, mais c’est très pratique, surtout en voyage. Il est vendu dans des bouteilles en plastique qui peuvent être remplies directement en magasin, sans avoir besoin de racheter un contenant. 

Pour le dentifrice en poudre, j’ai choisi celui de chez Comme Avant, à base de poudre de Siwak. Également dans un packaging en plastique, il est disponible à la recharge dans un contenant compostable, ce qui permet de ne pas racheter de plastique à chaque fois.

Pour un dentifrice trouvable en grande surface, et qui garde les aspects habituels, je peux recommander la marque “Vademeccum” qui fait des dentifrices bio et végan, au goût de plantes. 

La brosse à dent

Comment évoquer la salle de bain sans parler de la désormais fameuse brosse à dent en bambou, trouvable absolument partout.
Attention néanmoins au greenwashing, détaillez bien les étiquettes pour savoir d’où provient le bambou, et également en quoi sont fait les poils de votre brosse à dent. 
Et si vous avez un compost, c’est ici qu’elle finira !

J’espère avoir pu vous être utile, et j’espère que mes conseils vous donneront envie de vous motiver à adopter un mode de vie plus écologique. 

Le gros frein au mode de vie zéro déchet est généralement la peur de changer ses habitudes, car le coût n’est pas plus cher. Si un produit écologique est plus cher à ‘achat, c’est qu’il est rentable sur le long terme. 

Je terminerai avec un conseil qui n’en est plus un, protégez notre planète, prenez en soin, et elle nous le rendra. 
A la semaine prochaine, 
Marianne
@mariane_oy

More from Mission Nymphea

S’occuper en confinement : les films

On commence la séance ciné avec Netflix Aujourd’hui après les séries, on...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.