11/01/15 : Une Marche Républicaine pas comme les autres

C’est le mot, PAS comme les autres. Une marche blanche, différente des autres. Depuis la Libération. Oui pas depuis la Libération. Pas depuis plus d’un demi siècle…

Pas depuis plus de 50 ans nous n’avions ressenti tant d’engouement et d’union nationale en France. Il n’y a pas eu de telle manifestation depuis des lustres et la date du 11 janvier se gravera bientôt dans les livres d’histoire après avoir marqué aujourd’hui nos mémoires.

Un million et demi de personnes réunies en plein Paris, pour marcher, pour notre Patrie, notre République, notre Nation, et bien sur notre Liberté… Et tant d’autres convictions… Marcher pour ne pas oublier. Pour ne pas les laisser gagner. Marcher pour lutter. Nous avons marché aussi fort qu’ils dessinaient. Nous étions nombreux, nous étions soudés. Il y’a eu des bousculades, des pieds écrasés, et jamais un seul mot de travers échangé. Un infini respect se dégageait. L’unité nationale comme on en rêvait. Et des pancartes faite maison par milliers, des dessins, des visages peints…

Plus de 3,7M de participants dans toute la France et plus encore en comptabilisant l’Europe. Une masse inouïe et incommensurable réunie, pour protéger notre Patrie, notre devise, qui soutient nos vies : Liberté, Egalité, Fraternité.

Ils ont atteint notre Liberté, en son coeur, en son sein. La liberté d’expression dans notre France, pays ancestral des Droits de l’Homme. Et plus encore, notre Liberté tout court, notamment en nous faisant peur, en installant un climat de terreur.

Ils ont atteint notre Egalité en semant dans les coeurs des haines et des rancoeurs envers des populations qu’on discrimine par faiblesse d’âme. Ils ont frappé la population juive en plein coeur, mais aussi la population musulmane désormais fiévreuse et souffrante des amalgames.

Ils ont eu beau transpercer notre liberté, entacher notre égalité, ils ne sont pas parvenus à atteindre notre Fraternité. Et ils n’y parviendront jamais.

Cette marche c’est aussi ça, une marche pour la fraternité nationale. Car ensemble nous sommes plus forts que tout les actes de barbarie, que tout les attentats, que toutes les atteintes à nos libertés, à ce que l’on croit, à ce dont on rêve. Et aujourd’hui ce sentiment fraternel était terriblement fort.

Il y avait… de la diversité…

Le combat contre l’extrémisme est l’affaire de tous !

Des jeunes, des vieux, des profs, des membres du PCF, des radicaux, des royalistes, des avocats, des chômeurs, des étudiants, des collégiens, des chanteurs, des enfants, des animaux portant les couleurs de Charlie Hebdo, il y avait des bikers, des grands, des petits, des jongleurs, des artistes haut en couleurs, des Présidents, des poètes, des traders, des politiques, des gens en béquilles, des gens en trottinette, des personnes en fauteuil roulant, des musulmans, des croyants et non croyants, des juifs, des catholiques, des hindous, des athées, des gays, des familles, des gens seuls avec leurs casques ou écouteurs mais tout autant présents… Il y avait du noir, de la tristesse… mais surtout il y avait de la couleur, celle de l’espoir… partout sur nos pancartes, sur nos vêtements, sur nos sourires et dans nos coeurs…

Mais pour tous il était fondamental d’être là, ici, tous ensemble même si le chemin n’a pas été facile, même si se battre pour des valeurs n’est jamais facile.

Et oui, car à être si nombreux tout devient difficile !!

Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-22

Je n’ai jamais atteint la Place de la République mais mon amie Joelle me l’a photographiée.

Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-2 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-8 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-7 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-6 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-5

Avec Paul nous avons décidé de prendre le temps de manger, de se faire à manger pour ce grand jour. La cuisine est habituellement mon plus grand réconfort. Juste avant de partir nous avons imprimé des dossards avec notre illustration, quelque chose de discret, juste pour nous graver ces mots à jamais sur le dos. Puis nous sommes partis à 13h30 pour rejoindre la République. A Place d’Italie nous avons été happé par une marée humaine sur le quai de ligne 5 pour rejoindre le départ de la Marche. Notre trajet s’arrêtait d’office à Bastille le reste de la ligne étant coupée. Mais en chemin, en passant par gare d’Austerlitz, une image incroyable nous surprit. Un flot ininterrompu de gens se dirigeant à pieds vers la Place de la République. Des masses de gens promis à un long chemin mais que rien n’arrêtait.

Descendus à Bastille nous avons pris le bd Beaumarchais pour rejoindre la fameuse Place, mais nous voilà bientôt bloqués, car la quantité de monde est si exceptionnelle que nous ne pouvons avancer et que des gens sont déjà statiques, depuis plusieurs heures, sur ce boulevard, à plusieurs centaines de mètres du départ de la Marche. Une partie de la foule fait demi tour vers la Bastille, nous y allons. Il est déja 15h. Idem nous nous y retrouvons coincés un long long moment, car le faubourg saint Antoine et la rue de la Roquette sont eux aussi complément encombrés. Nous savons que nous vivons un moment fabuleux : les Parisiens, les Franciliens, les Français, les Etrangers, toutes ces personnes forment un cortège si vaste et si imposant que l’ensemble des grands axes de l’Est parisiens sont saturés !

Finalement on parvient à se faufiler. On prend la rue du Faubourg Saint Antoine, puis des rues parallèles, puis perpendiculaires, on est de moins en moins nombreux mais on avance alors tant mieux. Il commence à faire froid, le soleil dans le ciel décroit, cela fait déjà plus de 3h qu’on est là… Mais on avance, les pieds gelés certes, mais on avance déterminés.

Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-3 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-4 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-9Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-10 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-11

On rejoint Reuilly Diderot de nouveau la foule stagne, mais le métro est ouvert, on s’y engouffre, on découvre que certaines sorties à Nation sont encore accessibles, on prend la ligne 1 pour une station, on court, on se dépêche on a hâte. On arrive enfin. Il nous manque une étape, mais la tristesse est loin. Les sourires sont au RDV, les rires des groupes d’amis, le recueillement de tous réunis.

On sort à Nation et la foule, le bruit, l’amour nous envahis. C’est si fort d’être ici. De voir ces jeunes les stylos levés brandis comme des armes, des crayons dans les cheveux. Cet enfant valeureux qui scande « La liberté des crayons, la liberté d’expression » il a peine 8 ans, mais un air hagard, on sent quelque part qu’il a peur, un sentiment enfoui dans son coeur. La foule est immense, le recueillement est grand. Les lumières du ciel change, il était temps. Le bleu et le rose se mêlent étrangement, et l’amour devient plus fort et plus grand.

J’ai toujours aussi froid dans mon coeur, mais je crois en des jours meilleurs. Nous n’oublierons jamais, nous avons chanté si fort, nous n’oublierons jamais. Je n’oublierais jamais. Nous penserons toujours à ceux qui sont tombés pour la France, pour notre liberté d’expression, notre liberté de la presse, pour la protection des autres, ou juste pour n’avoir pas été au bon endroit. Paris tout entier était Charlie, et ce n’est pas prêt de s’arrêter et d’ailleurs ça ne s’arrêtera jamais…

Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-18 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-20 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-19 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-15 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-16 Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-12Nymphea's Factory - 11 janvier 2015-25Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-13Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-21

Nymphea's Factory - 11 janvier 2015-27Nymphea's Factory - Marche Républicaine 11 janvier 2015-23

Je suis tombée amoureuse de ce Tag, si graphique, si visuel. Si vivant finalement. Crédit photo de la talentueuse Julietta Photography dont j’ai découvert le travail photographique ce soir sur instagram grâce aux hashtags, et dont je vous invite à découvrir le dernier article sur cette incroyable journée.

Written By
More from Amelia Nymphea

Au soleil du Parc Guell x WWAN1

Lors de notre dernière escapade à Béziers, on a fait un petit...
Read More

9 Comments

  • Touchant. Emouvant. Captivant. Boulversant. Poignant.
    Je ne ferai pas long, je tenais à te remercier pour tout ce que tu apportes: une onde de bonheur.. Telle une fée.
    Continue ainsi, tu as tant de talents..
    Et continuons de nous battre pour eux. Unis comme eux.

    • Merci Camille de ton adorable commentaire, je suis profondément touchée par tes mots, tes compliments. Je fais de mon mieux pour vous faire rêver juste un tout petit peu, car s’évader un peu chaque jour c’est ce dont on rêve tous finalement. Nous continuerons à nous battre main dans la main.

  • Très bel article … merci de l’avoir écrit et merci d’avoir marché pour nous tous même si comme moi certain sont un peu loin de tout ça par les kilomètres mon coeur était et est avec vous <3

    • On a marché pour toi Anne Laure et tout les expatriés qu’on connait, c’était un jour historique on devait partager. Il fallait que vous soyez à nos cotés même si c’était en décalé !!! C’était si puissant !

  • Très joli texte les nymphéas, plein d’émotions <3

    Je vois que c'était pareil partout, nous aussi on est restés totalement bloqués à Arts et Métiers, mais c'était très beau à voir cette union et ce respect de l'autre. Pas de mouvement de foule, pas de violence gratuite, c'était beaucoup de fierté et d'espoir pour l'avenir.

    Gros bisous à vous deux <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *