Birthday : 27 ans -15/07/15

Un petit (grand) article 100% perso pour vous raconter ma journée survoltée d’anniversaire. J’avais envie de vous écrire une lettre à coeur ouvert.

Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-4

Ecrire sur son anniversaire ce n’est pas un petit peu mégalo ?

Ceux qui me connaissent depuis longtemps le savent, les anniversaires ont une importance toute particulière pour moi. C’est vraiment un jour très important à mes yeux le mien certes, mais encore plus ceux des gens que j’aime. C’est à mon sens LE JOUR ou les gens se témoignent leur amour, leur amitié, leur gentillesse par leur présence à tes cotés, des petites attentions disséminées par sms, mail ou autres messages animés. Bref j’ai une espèce de coeur chamallow les jours d’anniversaires, que je souhaite aux gens les 3/4 du temps sauf empêchements extremes à minuit pile, c’est une devise, devenu un art de vivre. Autant vous dire que pour le mien, je fais des croix dans ma tête longtemps à l’avance, je l’attends patiemment, « oh un dodo de moins, vite plus que 15 jours« … hihi…

Pourquoi ?

Certes y’a la petite fête, le gâteau, les cadeaux, toussa toussa c’est bien, c’est chouette on mange bien et il y’a les copains. Mais pour moi c’est encore plus que ça c’est une sorte d’onde d’amour, une vague, un tsunami qui te prend au coeur du matin jusqu’au soir, sans que jamais tu ne sois en overdose. La vie est tellement chienne parfois, dure et vicieuse, qu’on a besoin de toujours plus d’amour pour tenir le choc. Je fais mon métier pour offrir du bonheur aux gens, pour voir des sourires, et de l’amour à tout bout de champ. Et une fois par an, j’ai besoin de recharger mes batteries d’amour : c’est une déferlante depuis trois ans grâce à vous. N’étant pas très proche de ma famille, il y a surement une carence quelque part. Comme des photos de parents souriant autour d’un gâteau rempli de bougies qu’on épinglerait, souvenirs immémoriaux d’une année sur l’autre sur un tableau noir. On ne choisit pas sa famille mais l’on a celle que l’on se crée, celle du coeur et mes amis les plus proches sont mon cocon protecteur. Chaque année depuis 3 ans pas à pas cette famille d’amour s’agrandit avec vous et vos centaines de petits messages qui me donnent le sourire. Infiniment MERCI. Je n’ai jamais reçu autant d’amour que ce fameux mercredi.

Je suis une fille à dates vous l’aurez compris. J’ai une infinie passion pour les chiffres, ce qu’ils représentent et les souvenirs qu’ils initient. Autant vous dire que j’étais trop excitée de voir que mes 27 ans tombaient le 15/07/15… il ne manquait plus que le 13 numéro complémentaire et j’avais mon tiercé de chiffres préférés !

Plus jeune je me mettais une pression de dingue pour mes anniversaires, tout devait être carré, droit, agencé, encadré, organisé, décoré. Et finalement je crois bien avoir toujours été déçue et n’avoir que très rarement profité.

Alors cette année j’ai décidé de laisser couler, d’arrêter d’ennuyer Paul (enfin j’ai essayé) le laisser me faire des surprises quitte à ce qu’il y en ait des ratées. RELATIVISER. Se dire tant pis et continuer d’avancer.

Je vais donc vous raconter cette petite journée plutôt haletante qu’on a passée. J’ai un anniversaire particulier qui commence le 14 et finit le 16 (ouai je sais comme tout le monde à quelque chose près ah ahh) Allez go c’est parti vous embarquez ?

14 juillet 2015

21h On passe dire au revoir à ma mamie de 97 ans et lui déposer des petits plats au cas ou pour notre absence. Il est 22h, la valise n’est pas commencé alors qu’on part presque un mois complet, et le buffet de ma surprise du lendemain à peine entamé. Mais il y a une première surprise, on prend des vélib, on va place de Catalogne un pique nique dans le panier et on mange face à la dame de fer qui commence à s’illuminer. Il est 23h30 on est filou on avait gardé nos vélib à nos pieds quitte à payer, car évidemment les bornes ont été dépouillées. On se fait bien sur insulter par 2-3 personnes voulant récupérer nos vélos et targuant qu’on devrait les faire tourner. On roule à toute vitesse dans les rues vides, on dévale la rue de Rennes, Paul me presse, il est Minuit on arrive au pont des arts. On pose les vélos, des jeunes boivent et font péter un feu d’artifice, je suis gâtée j’en ai deux pour le prix d’un cette année ! Paul m’offre un petit paquet joli, contenant un petit objet gravé pour sceller mes souvenirs de cette journée. ( à découvrir dans la vidéo !)

15 juillet 2015

On rentre en vitesse, il est 1h du matin, je commence les valises, et lance les cuissons pour l’apéro du lendemain (Paul ne m’a pas dit qui il y aurait et tout, mais je dois faire à manger et je suppose qu’on va au parc comme chaque année). 6h30, Paul me réveille tout doucement, un sublime bouquet dans les bras rempli de pivoines d’oeillets rose et nude et de fraisia ivoire (il est tellement dingue qu’il l’a acheté il y a deux jours pour que les fleurs soient toutes ouvertes et le gardait à la cave), ainsi qu’un petit paquet contenant deux jolis gobelets Bloomingville pour mon nouveau bureau.

Nymphea's Factory - Amelia 27 ansNymphea's Factory - Amelia 27 ans-2 Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-3

Il m’a aussi préparé un solide petit déjeuner car on a encore mille choses à faire. C’était beaucoup trop touchant et joli à la fois. 8h on fait la photo de mon anniv à publier sur insta, le même type de pose depuis 3 ans on ne change pas une affaire qui marche.

Galère j’aime pas ça, on fait ça vite et hop Paul range l’appartement, je fais à manger, il me rejoint et commence mon gâteau d’anniversaire. Sans explication, d’un coup je fonds en larmes. J’ai pas vraiment envie d’avoir 27 ans je crois, je suis pas bien sure de ne plus avoir envie d’avoir le droit à la carte jeune, c’est un peu un cap 27 ans, celui ou tu deviens adulte vraiment. Les conseils de la jeunesse vont de 12 à 26 ans, les cartes de réduction, certaines allocations etc… Je réalise que je grandis, ah non pardon je vieillie et ça ne me plait pas. Je me regarde dans la glace, on regarde les rush de la vidéo, j’aime pas. J’aime pas cette image que je reçois en pleine face. Je décide de me couper les cheveux. Il est 9h et Paul en deux-deux trouve un salon de coiffure qui peut nous prendre a 11h. Il y a avait une autre surprise de prévue à cette heure là mais elle est annulée j’y aurai droit à la rentrée. On file chez le coiffeur, et hop, adieu les boucles, on change de tête. Je me sens libre, je me sens grandie, je me sens femme un peu aussi. Je suis beaucoup moins culcul que ce que je dégage sur les réseaux dans la vie, j’avais besoin que ça se ressente aussi (bien que le coiffage post coupe reste encore un peu cuculapralotte c’est plus sobre en vrai).

Oh mince mince on est en retard pour la prochaine surprise de Paul, on court, on vole on choppe un vélib, pour 30 minutes il est 13h. On arrive au restaurant a 13H30 : le Quinzième l’établissement de Cyril Lignac que je revais de tester depuis des années. Le menu nous a ravis, nous n’avions qu’une heure pour le déguster, mais on a tout adoré, et la rencontre du chef c’était évidemment la cerise sur la gâteau. J’avais a peu près les mêmes yeux écarquillés que les deux petites filles de la table d’à coté, qui elles en plus étaient bouche bée. C’est fou qu’un homme ait un tel charisme bienveillant qui réussisse même à transcender à ce point l’écran ! De surcroit il est identique en vrai, si ce n’est encore plus doux et gentil.

Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-5 Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-6 Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-7 Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-8 Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-9 Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-10

On a dégusté le menu DEJEUNER EN ETE :

  • Entrée : TOURTEAU DE ROSCOFF au naturel piment d’arbil, yuzu avocat en vinaigrette, croutons dorés.
  • Plats :
    • MERLAN DE NOS COTES confit au beurre de sariette petits pois et framboises, amandes fraiches (évidemment j’ai pris ça si on considère que ma passion c’est les amandes fraiches)
    • LAPIN DU BOIS DE BOULLE râble rôti, jus à l’agastache, girolles ravioles de légumes à la ricotta maison (meilleure raviole dégustée de nos vies)
  • Dessert : RHUBARBE DE SAINT RIQUIER crémeux chocolat Ivoire, sablé beurré marmelade et sorbet à la rhubarbe.

Bon alors 1/ je rêvais d’aller dans ce resto 1 bon point pour Paul, 2/ j’ai rencontré Cyril Lignac (il a fait fort sur ce cadeau là) 3/ j’ai terriblement adoré ce déjeuner, une vraie découverte : une signature culinaire très douce.

On a bu un kir chacun, et on était soufflé, il était déja 15h30. On est rentré rapido, bam 16h et on a fait la fin de la valise (transfert de données des ordis etc) fini le pique nique et mon cousin Karl est arrivé et a aidé Paul à tout emmener. Je suis restée à la maison me changer et peaufiner 2/3 trois trucs. J’ai rejoint tout le monde sur place a 18H30, on s’est posé enfin et on a juste ri, souri, mangé et profité.

Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-25Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-17Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-18Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-16Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-19Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-21

Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-43Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-22Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-44Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-55Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-60Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-62Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-68Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-65Nymphea's Factory - Amelia 27 ans-38

On a tellement profité que le timing devenait serré, on a vite vite du manger le gâteau a 21h, ouvrir les cadeaux à 21h10 et filer se changer et récupérer les valises. Mes amis ont été géniaux pour que l’on puisse profiter plus longtemps ils ont tout rangé et ramené à la maison à notre place et tout nettoyé. Ca a un coté lune de miel d’anniversaire tu fais la fête et pour une fois c’est pas toi qui range la déco etc tu cours prendre un train qui t’emmène à la mer au réveil. C’est un peu fou, je sais mais c’est mon moment de décompression chaque année, de ne pas me réveiller chez moi le lendemain de mon anniversaire, pour oublier ce sentiment de fardeau de l’année de plus qu’on te pose insidieusement sur les épaules.

Il est 21h40 on vient de monter dans le train, on est essoufflés, KO, mais sereins, ça y’est on y est dans le train ! On danse, on fait les fous dans le compartiments entre les wagons lits, on rigole, et on écoute NORTH. à fond. c’était mon premier cadeau d’anniversaire cet EP et je pense qu’on le connait déjà par coeur. Vous en avez un extrait dans la vidéo, le clip de We are Kids sort bientôt et vous pouvez découvrir la suite par ici si vous aussi vous etes tombés amoureuse de la voix sensuelle de Rémi.

11221765_665993016865191_7647902280979979917_n

En vrai j’ai 4 ans et demi, je regarde le train dévorer la route et le soleil se coucher, lovée dans les bras de mon chéri. Je regarde les éoliennes danser, le soleil s’éteindre et nous aussi on fini par sombrer.

16 juillet 2015

7h30 Bonjour, Argeles sur Mer 3 minutes d’arrêt, bon en vrai on est réveillés depuis Sète mais on profite de la vue qui défile. On est le jour d’après. Il est 8h30.  J’ai survécu à cet anniversaire, un de plus. J’ai toujours eu l’impression que je ne vivrais pas si longtemps. Vite vite de l’air, vite le sable, vite de l’eau, on monte dans la voiture de mon père, on roule, on arrive à l’appart, je me change et je suis déjà sur la plage. Soulagement, tout peut recommencer maintenant.

Merci à vous tous de ces adorables messages, merci à tous mes amis présents ce jour la, ceux qui auraient aimé l’être, ceux qui l’étaient par vidéo interposées, et même à ceux qui ont oubliés.

On vous love les NENUFLOWS ♡

Written By
More from Amelia Nymphea

Il était temps, notre mariage ENFIN !

Il était temps… Alors on y est. Je vous l’ai enfin annoncé...
Read More

9 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *