Confinement en couple : coup dur pour les amoureux ?

Préparés ou non, on se retrouve ensemble dans ce confinement. Et maintenant ?

Dans cette période compliquée, les couples sont parfois mis à l’épreuve durant cette quarantaine forcée. 
Les jeunes couples, les moins jeunes couples, ici nous parlerons de ceux qui sont confinés ensemble, pour le meilleur, ou pour le pire ! 

Pas d’inquiétude, nous pensons aussi à ceux et celles qui sont séparés de leur moitié-es respectives, et un autre article vous sera dédié. 

Une fois sortie de sa période de confinement, la Chine a de nouveau fait la une de la presse, avec de nombreux articles sur la hausse des divorces, et des séparations. 
Ce qu’il faut savoir déjà, c’est que la procédure du divorce est bien différente là bas : elle dure 30 minutes, et elle est bien moins coûteuse. On divorce donc aussi rapidement qu’un trajet en RER, et la décision est donc bien moins lourde de conséquence. De nombreux divorces ont d’ailleurs été regrettés, car pris sur un « coup de tête » post-confinement.

De plus, la Chine note une hausse des divorce habituelle lors du nouvel-a, chinois, qui a cette année coïncidé avec le confinement.

Mais ce qui est vrai, c’est que le confinement fait ressortir les problèmes déjà présents du couple, et les aggrave souvent. L’atmosphère et le climat anxiogène est propice aux conflits, et cela se ressent, bien évidemment. 

Rassurez vous, pour autant tout les couples confinés ne finiront pas par un divorce, loin de là ! Nous essaierons ici de donner des conseils dans tous les cas de figure, mais bien évidemment chaque couple est unique, chaque personnalité aussi, et chaque histoire est différente.

Nous verrons d’abord 

  • quelles sont les personnes concernées, et comment ? 
  • nos conseils pour surmonter cette période ensemble
  • nos témoignages pour vous aider et partager notre expérience. 

Pour qui c'est compliqué ?

Pour certains, rappelons le, le confinement c’est une véritable bulle de bonheur. Tout se passe bien, et on vous souhaite que ça dure encore ! 
Mais pour d’autres, c’est plus compliqué. On pense notamment : 

  • aux jeunes couples. C’est le début, la flamme est là, mais le confinement exacerbe également les petits défauts que la passion du début nous faisait oublier. 

Certains « nouveaux » couples se sont confinés par choix, et ont plongé dans la vie à deux bien plus tôt que prévu ! Alors comment on fait pour prendre des habitudes qui ne dureront que 6 semaines ? On a peur que son couple ne tienne pas, peur de se retrouver en coloc avec son ex, et on vous comprend, c’est pourquoi on vous partage tout un tas de conseil plus bas. Dites vous bien que vous n’êtes pas seules.  

  • aux couples installés et habitués à la vie à deux.. mais pas 24h/24 !

On peut être habitué à vivre avec quelqu’un, le connaître jusqu’au bout des ongles, mais ne pas vivre avec cette personne jour et nuit, sans interruption. Le confinement nous pousse dans nos retranchements. Nombreux sont les couples qui travaillent dans des endroits différents (c’est d’ailleurs la majorité) et qui se retrouvent le soir pour se raconter leur journée. Mais en ce moment, les journées on les passe ensemble, alors qu’est ce qu’on se raconte le soir ? Lorsque le télé-travail n’est pas possible, on est constamment sur le dos l’un de l’autre, c’est parfois très compliqué d’être privé de son intimité. 

  • aux habitués à la vie à deux, à la proximité, mais chez qui le confinement ne passe pas. 

Certains couples vivent ensemble, travaillent ensemble, sont constamment habitués à être collés, MAIS, le confinement c’est aussi et surtout l’interdiction de sortir, et donc de nombreuses occupations sont prohibées désormais. Et c’est l’ennui qui prend le dessus, on tourne en rond, on se rend inutile, pas productif, etc. On devient tendu, on l’est aussi envers sa moitié, et c’est le début des conflits ! 

Nos conseils pour que ça aille mieux

1- Se créer du temps pour soi 

ça paraît être un conseil évident, mais il n’est pas si simple à appliquer. Il est important de récupérer sa bulle personnelle. Chacun doit pouvoir faire son activité perso, c’est quelque chose qu’on pourra raconter à l’autre à la fin. 
La lecture d’un livre, regarder une série, faire de la peinture, du dessin, des loisirs créatifs, du sport, les exemples sont nombreux. 
Un exemple qui marche bien est la cuisine : préparez un repas de A à Z, et partagez ensemble le repas confectionné ! Le repas suivant, on inverse les rôles. C’est aussi le moment de s’essayer aux recettes un petit peu plus compliquées, ou hors de sa zone de confort. Vous n’êtes pas pâtisserie ? C’est le moment ! Vous ne savez pas cuisiner du salé ? Commencez par une soupe, c’est (presque) impossible à rater ! 

2- Instaurer des règles pour la maison 

Il est important de ne pas se laisser déborder par les tâches ménagères, et c’est l’occasion de partager lesdites tâches ! Répartissez les pièces ou les étapes, l’un fait le haut, l’autre le bas, ou bien l’un fait l’aspirateur, et l’autre la serpillère ! 

Soyez claires et clairs sur ce qui vous insupporte (les chaussettes qui traînent, les cheveux dans le lavabo, l’éponge humide…) surtout pour ceux qui débutent dans la vie à deux ! On met les choses au clair une bonne fois pour toute, et ça évite qu’on ne s’énerve dans son coin pour des détails, et ça éloigne la dispute ! 

3- On essaye de créer un emploi du temps 

Ou du moins, on conserve des habitudes de vie « normales », concernant les horaires des repas, du coucher, afin de garder un rythme adéquat. On continue à se laver, et on essaye de s’habiller, ne serait-ce que pour soi ! J’ai personnellement passé la première semaine en pyjama, et bien maintenant je m’habille, et j’ai du plaisir à me mettre en pyjama le soir ! 

4- Ne pas se réfugier dans les écrans pour éviter une dispute

Il faut percer l’abcès au plus vite, d’autant plus dans une période confinement amenée à durée encore 5 semaines. N’attendez pas que la pression monte, parlez vous, dites vous ce qui ne vous a pas plu, ce qui vous a vexé ou attristé, soyez honnêtes, et vous éviterez bon nombre de dispute. Ce conseil est bien évidemment valable hors confinement ! 

5- Casser la routine

Pourquoi ne pas faire un jeu de société ce soir plutôt que de regarder Netflix ? Essayer de varier les habitudes, de vous amuser quand même. Montez le son, et improvisez une danse. Nous, on imite souvent les cours d’accrogym du collège, avec des chorégraphie super-nulles, et ça nous fait beaucoup rire. (on est les seuls??)
De nombreux jeux se font sans matériel, notamment les jeux de dessin ou d’imitation.

Flemme de cuisiner ? Ce soir on commence à emporter, de nombreux restaurants fonctionnent encore. Bien évidemment, ce n’est pas tout les soirs, et c’est dans le cas où le restaurant en question n’est pas trop loin. 

6- Garder contact avec ses potes

On vit dans une époque formidable, ou le téléphone, les appels en visio, et les audios existent. On organise des appels groupés avec son groupe de potes, on appelle ses parents, ses grands-parents, les personnes seules ou isolées, même celles qu’on a pas l’habitude de contacter. 

On raconte son confinement avec des snaps interminables pour ses potes, on se donne des nouvelles, et on peut aussi préparer la soirée post-confinement ! 

7- On se parle !

Ce n’est pas parce qu’on passe nos journées ensemble qu’on a rien à se raconter. On peut remonter dans sa galerie et raconter des souvenirs, et on peut surtout imaginer l’après-confinement ! 
Chaque soir, on peut faire un bilan de la journée : nos angoisses, nos râleries, nos peurs, nos moments préférés ! On planifie la journée du lendemain, en se fixant des objectifs ! 
Un voyage a été annulé ? On peut préparer le suivant, même si ce n’est pas pour tout de suite !

8- On relativise ! 

Que ça fasse 10 ans, ou bien 3 mois qu’on est ensemble, on a choisi cette personne pour quelque chose, on l’aime, et même si elle nous tape sur les nerfs en ce moment, la situation va durer, donc il faudra mettre de l’eau dans son vin, des deux côtés ! 
Si la pression monte, on s’éloigne, on prend l’air (même à la fenêtre ça marche) et on revient calmement mettre les choses à plat. 

La promiscuité fait ressortir les problèmes déjà présents, c’est peut-être le moment de prendre le taureau par les cornes et de s’attaquer à ses problèmes présents mais silencieux. Vous en ressortirez plus forts, et grandis. 

Le témoignage de la Mission Nymphéa #1

« De nôtre coté, on profite de la situation pour faire encore plus attention l’un à l’autre. Je me lève en premier car je fais du sport le matin, et lui aime la grasse mat’. Donc c’est moi qui prépare le petit-déjeuner tous les matins. Au contraire comme je travaille mes cours le soir c’est lui qui prépare le plateau dessert qu’on a l’habitude de prendre dans la soirée.
Le midi chacun mange ce qu’il veut, c’est la même chose quand on n’est pas confiné. L’après-midi on fait ce qu’on veut de notre côté mais on fait parfois des pauses pour se faire des câlins quand on en a marre de bosser (comme on ferait une pause pour s’envoyer un petit texto en temps normal).

On se prévoit également des jeux en soirée ou en début d’après-midi. Le dimanche c’est bruns et grasse mat ‘ (surtout pour moi) et le week-end on cuisine ensemble !

Le soir, on prend du temps sans les écrans pour se raconter nos journées, partager nos opinions, c’est aussi là où on rêve de l’après-confinement ! »

Le témoignage de la Mission Nymphéa #2

« Nous avons l’habitude de vivre ensemble, de travailler ensemble, et d’être collés ensemble depuis presque deux ans, alors le confinement ne change pas grand chose pour nous. 
Ce qui a changé, c’est qu’on ne sort plus pour travailler dans notre local, alors on travaille à distance, depuis notre appartement. 

Le matin je suis levée avant lui, et j’en profite pour regarder des vidéos sur Youtube. Le midi, on cuisine chacun notre tour (c’est quand même souvent mon tour, haha) et on prend le temps du repas sans écran.
L’après-midi, on vaque à nos occupations, mais sans Netflix.  
Le soir, on se met ensemble devant une série, ou un film, et le soir dans le lit, on se raconte aussi nos journées, nos humeurs, et ce qu’on pense de la situation. 

Comment on s’occupe l’après midi ? 
Juste avant le confinement, j’ai été prise dans une folie à semer des graines de tomates cerises, donc le repiquage des plants nous a occupé quelques après-midi également.
Egalement, depuis le début de notre couple, nous avons un carnet dans lequel nous collons des photos-souvenirs de nos vacances, nos sorties etc, et nous l’agrémentons au fur et à mesure, avec des photos, des tickets, ou des dessins. C’est une super idée pour s’occuper et garder des beaux souvenirs. 

More from Mission Nymphea

Chandeleur : le gâteau de crêpes

La chandeleur approche… …les têtes de gondole se remplissent de pack de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.