Élite

Nouvelle série Netflix annoncée telle une bombe, alors est ce que la série mérite d’être regardée, ou simplement zappée ???

On court sur Netflix la dévorer si : 

  • Si on adore les intrigues, les manipulations perverses, et le sexe
  • Si on est fan des acteurs de la casa de Papel

On s’en écarte vite vite si

  • Si on est fleur bleue et qu’on croit voir des histoires d’amours entre ados 
  • Si on aime pas la violence, physique, verbale, sexuelle et la plus insidieuse de toute la manipulation… perverse et narcissique.

FICHE TECHNIQUE

  • Date de sortie : 2018
  • Réalisateurs: Ramón Salazar et Dani de la Orden
  • Scénaristes : Darío Madrona, Carlos Montero
  • Directeur de la photographie : Ricardo de Gracia et Daniel Sosa Segura
  • Musique : Lucas Vidal
  • Acteurs principaux :

SYNOPSIS : La série relate l’arrivée de 3 élèves défavorisés ayant obtenu une bourse dans un lycée espagnol extrêmement prestigieux où les élèves ont des moyens complètement disproportionnés par rapport à eux. Les relations, échanges, pièges et intrigues entre les élèves et leurs familles sont en plus relatés sur le fond d’une histoire de meurtre.

INTÉRÊT DU SCÉNARIO : 

Noir, ténébreux gossip girl aux accents espagnol, pénétrant et étonnant de messages qui donnent à réfléchir rien que dans le premier épisode.

Évoque l’alcool, le sexe, la manipulation, le port du foulard, l’exclusion sociale, le VIH, le voyeurisme, la drogue et l’homosexualité en un seul premier episode. Les bases solides pour que tout ados de l’occident  puissent s’y retrouver quelque part.

Le premier épisode pose les bases du storytelling, dès les premières secondes on est confronté à l’interrogatoire face à une inspectrice… une mise en abîme rapide vive et violente.

C’est sûrement la première série à grande audience que je vois qui pose le problème du port du hijab, du choix de le porter librement ou non, de la laïcité à l’école de l’obligation de ne porter aucun signe ostentatoire pour avoir le droit d’étudier. Ça pose sans creuser des questions de société qu’en France on évoque à mi mots, pays séculiers de siècles catholique. Tandis que l’Espagne bien plus pratiquante que nous l’évoque de manière plus vive. Une jolie leçon de tolérance.

JEUX D’ACTEUR :

Samuel est beaucoup trop chou, un peu timide réservé avec un air de ne pas y toucher il a d’ailleurs un air terrible d’un chanteur d’Eurovision que j’adore Alexander ryback (pourtant norvégien ah ah)

Et les deux autres lycéens boursiers sont très crédibles dans leurs rôles.

Les puristes de la casa del papel seront ravis de savoir qu’ils pourront retrouver une des personnes les plus attachantes du hold up espagnol de la banque centrale, DENVER (Jaime Lorente) dans le personne tout aussi bad boy Nano  frère de Samuel. Ce personnage de BAD BOY lui colle tant à la peau que l’on pense directement à son rôle dans la série de braquage…

Plus insidieusement deux autres acteurs de la Casa Del Papel se retrouve ici, et je dois dire que les métamophoses sont vraiment chouettes, car c’est uniquement en vous écrivant cet article que j’ai tilté !!! On retrouve aussi Rio (Miguel Herrán) dans le rôle sulfureux et détonnant de Christian (et on peut en admirer toute la physique ahahah au passage), et Maria Pedraza dans le rôle central de Marina (et le roux la rend divine et solaire aussi).

Bref si vous aimez Alisson, Denver et Rio avec leurs petits masques et leurs armes, les voir manipuler leurs petits mondes risque de vous plaire !

MUSIQUE 

L’Espagne jeune est musicale et dansante et la série ne déroge pas à la règle la musique y est omniprésente et pas seulement en musique d’ambiance. On écoute latina en ce moment non stop dans la voiture et à la maison, et autant vous dire que j’ai téléchargé la BO directe, les musiques sont vraiment trop chouettes  !!!

AVIS 

J’ai adoré et détesté à la fois, mais j’ai quand même tout regardé d’une traite en une journée en bossant à coté. Bref un bonbon acidulé, qui pique, qui brule, qui arrache mais on est assez sadique pour recommencer. 

Niveau style on mixe les accords de personnages avec Blair waldorf dans le personnage de Lou, un peu de sexe et intentions dans sa version contemporaine des liaisons dangereuses (voir clairement beaucoup dans les épisodes qui suivent) , un soupçon de riverdale mais en nettement moins puritain, et une écriture à la 13 raisons why, avec une présentation très noire de la chute avant que l’on nous présente l’explication.

Bref un cocktail à la mode, clairement pas pour adolescents… c’est lourd de sens et décadent, et je croise les doigts pour que ça n’incite pas les jeunes générations à singer ces genres de pratiques…. la manipulation et la sexualité comme outil de pouvoir y sont rois et prude ou pas, j’aime à croire que nos ados sont plus innocents que ça.

La violence de la chute, de la dernière image du premier épisode, avec la vue sur la victoire de samotrace décapitée en statuette apporte toute l’intensité à l’histoire. L’importance de la victoire, en tête de proue.

Update (j’ai fini la série depuis) : elle est attractive voir addictive. Le mécanisme de prise de vitesse est très similaire à celle de la casa del papel, comme une infinie sensation de monter dans un wagon de montagnes russes sans avoir la possibilité d’en descendre. La seule chose qui me dérange ce n’est pas la noirceur des intrigues, mais plutôt le fait qu’elle soit portée par des ados de 16 ans… qu’elle brise humainement en court de route.

Si c’est le véritable amour que vous veniez chercher, vous pourrez chercher longtemps…

Plus qu’à croquer la pomme empoisonnée des prochains épisodes…

Written By
More from Amelia Nymphea

Les 7 pétales du nénuphar #3

DIARY – 3e article,  3ème semaine à décrire déjà ! On adore...
Read More

1 Comment

  • J’ai fini la série hier et j’ai adoré Je n’ai pas encore regardé la Casa del Papel mais ça ne saurait tarder :p
    Tu as tout résumé dans ton article ! J’ai d’ailleurs bien aimé le lire après avoir fini la série
    Des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.