Bonne fête Mamie !

Aujourd'hui c'est la fête des grands-mères, mais c'est aussi la journée du compliment !

Aujourd’hui les filles de la Mission Nymphéa prennent la parole pour rendre hommage à leurs grands-mères à l’occasion de la journée du compliment, qui tombe merveilleusement bien. 

Tu es une complice formidable...

Avec ma grand-mère, Mamie Jacqueline, j’ai un tas de souvenirs, assez pour me rappeler ces bons moments jusqu’à ce que je sois en âge d’être grand-mère moi aussi.
Je me souviens que je la regardais se maquiller, en repassant un trait de crayon sur ses sourcils ultra épilés, comme c’était la mode dans les années 2000.
Elle avait déjà des techniques de YouTubeuse beauté avant l’heure, en utilisant son rouge à lèvres comme blush quand elle ne trouvait pas la bonne teinte ! Je crois qu’elle aurait adoré ce genre de vidéos !
Elle m’a appris à coudre, et puis on se faisait les ongles devant les téléfilms M6 le mercredi après-midi.
Quand on faisait des crêpes ou des bugnes, on faisait un véritable travail d’équipe, et on faisait embaumer tout l’immeuble de la bonne odeur de pâte au rhum (oups), en cuisinant des montagnes de crêpes et des valises de bugnes, que j’allais après distribuer aux voisins parce qu’on ne voulait pas gaspiller.
En grandissant, je l’appelais régulièrement, et on regardait la même chaîne à la télé, pour faire comme si on était ensemble, en se moquant de la coupe de cheveux ou de la tenue des gens qu’on voyait à l’écran.
Je lui racontais mes histoires de cœur, elle me racontait la dernière blague faite à ses copines, et elle m’envoyait par mail des chaînes pour porter chance et des diaporamas de bébés animaux.
Quand elle est partie, c’est donc assez naturellement que j’ai récupéré ses vernis à ongles encore pleins, ses livres de recettes qu’elle avait eu à mon âge, ainsi que les ustensiles dont on se servait ensemble.
L’autre jour, pour la chandeleur, j’ai donc utilisé sa recette, mis du rhum à la (grosse) louche comme elle le faisait, tout ça dans son saladier, et j’ai versé la pâte dans une poêle avec la louche en bois qu’elle utilisait.
C’était comme continuer et lui montrer que nos traditions continuent, même si elle n’est plus à mes côtés. Elle me manque encore beaucoup, et je pense qu’elle me manquera toujours, ma super mamie. 

Inès 

Tu es forte et courageuse...

Issue d’une famille avant-gardiste, j’ai 3 paires de grands-parents, car il y a eu une divorce, et logiquement, deux remariages. 
J’ai pourtant énormément de chance d’avoir encore, à 24 ans, 3 de mes grands-parents en vie (sur 6, si vous suivez bien).

Et je vais vous parler de ma grand mère paternelle, Mamie Odette. Celle dont je suis le plus proche, certainement parce que mes parents habitaient à 300m de chez elle. Elle représente mon enfance, mes mercredis après-midi, mes soirées du mardi soir, car ma maman travaillait tard. J’ai même été habiter chez elle pendant quelques mois au lycée, pour faire remonter mes notes. Sans télé, sans wifi, sans ordinateur, je suis passée de 11 à 14 de moyenne en un trimestre. 
Mais aujourd’hui je voudrais lui dire à quel point elle a été forte, à quel point elle a été courageuse, alors je vais vous raconter des petits morceaux de sa vie à elle. 

Sa vie a commencé dans la pauvreté. Un père cantonnier dans le fin fond du Gers, et comme beaucoup de nos grands-parents, elle est montée à Paris à ses 18 ans pour travailler. Elle entre à la banque, et en ressort 34 ans plus tard, cadre supérieure à la Banque de France. Retraitée à 52 ans, elle rejoint mon grand père, son seul et unique amour, qui était parti construire leur maison au Pays-Basque. 
Durant leurs premières années de vie ensemble, ils vivaient dans un hôtel miteux, avec un petit bébé à nourrir (mon papa) car ils n’avaient pas assez d’argent pour louer un appartement convenable. Le souvenir des rats et de la crasse permanente hante ma mamie, alors aujourd’hui, elle est totalement maniaque. Elle a été forte, et quand elle me raconte cette histoire, mes problèmes à moi me paraissent toujours bien moindres.

Elle vit une retraite heureuse, et, profondément croyante, elle se dévoue aux autres. Elle passe son temps entre les visites des malades à l’hôpital, à domicile, ou bien à faire la lecture aux enfants à l’école. Elle crée un club du 3ème âge  dans mon village et organise des sorties à Lourdes. Depuis toute petite, je suis fière d’elle. 

Un jour la maladie s’abat sur elle. Elle est atteinte d’un zona, qui provoque une paralysie de tout le côté gauche de son corps. Après plusieurs semaine alitée, elle redevient la mamie dynamique et pimpante que j’ai toujours connu. Que je suis fière d’elle. 

Malheureusement mon grand-père n’a pas eu autant de chance. Son cancer a duré 2 ans, et ma grand-mère a été garde-malade de manière exemplaire. Elle a toujours tenu bon, même épuisée par les multiples infirmières qui se succédaient pour l’hospitalisation à domicile. Je suis tellement admirative. 

Aujourd’hui après presque 4 ans de deuil, elle reprend des forces, elle organise de mieux en mieux sa vie seule, et après tous les coups que la vie lui a infligé, elle est toujours totalement dévouée aux autres. Elle a récemment fêté ses 90 ans, et je voulais lui dire à quel point je suis fière d’elle. 

Marianne

Tu es inspirante, malicieuse, rayonnante et rassurante...

Mamie-Gâteau, Mamie-Câlin, nos grands-mères ont toutes traversées des vies que nous ne connaitront jamais. Ultime témoignage d’une époque révolue, elles ont parfois du mal à comprendre que le monde change, et qu’il change beaucoup plus vite aujourd’hui. Mais parfois c’est nous qui avons du mal à comprendre que le monde était différent à leur époque. 

En cette journée du compliment, faites un compliment à une personne qui le mérite. Votre maman, votre papa, votre oncle, votre petite soeur, ou même à un inconnu dans la rue. 
Partagez de la bienveillance. 
Je vous embrasse. 

More from Mission Nymphea

La chute de cheveux

Bye bye la chute de cheveux ! Avec l’automne, puis l’hiver, la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.