Le Zéro Déchet #2 La cuisine

Pour des fourneaux écolos

Cette semaine on se retrouve pour une nouvelle pièce de la maison, et pas des moindres ! 
On attaque avec la cuisine, temple de la consommation et de la création culinaire (j’abuse??) 

Allez, mes quelques conseils pour être plus gentils avec la planète. N’hésitez pas à partager avec moi en commentaire vos astuces, celles que vous faites aussi, et celles que vous prévoyez de faire ! 

Le vrac

Et comment parler de cuisine sans parler du vrac ?? 

Même les géants de la consommation s’y sont mis. On récupère les aliments dans des sacs en papiers (mieux, dans des sacs en tissus que l’on réutilise) et on les stocke chez soi dans des bocaux (en verre de préférence). En plus d’être particulièrement écologique et économique, c’est très beau. 
C’est possible autant dans vos magasins habituels, même les plus petits commerces de quartier, et également dans les magasins bio et Biocoop, beaucoup plus fournis. 

Attention néanmoins au tarif. Les grandes distribution surfent sur ce phénomène, et gonflent les prix ! Les Biocoop pratiquent des tarifs bien plus raisonnable (étonnement) et on a au moins la certitude de l’origine et la qualité des produits. 

Les bouteilles en plastique

Exit les bouteilles en plastique ! Ce n’est pas nouveau, les bouteilles en plastiques polluent, c’est une catastrophe environnementale.
L’eau du robinet est potable en France, on a de la chance, ce n’est pas le cas partout. Elle n’est certainement pas l’eau la plus clean, certes, mais ne rend pas malade.
Investissez donc dans un filtre et buvez l’eau du robinet! Même si l’eau du robinet n’est pas la plus pure qui soit (restes de métaux, de médicaments, etc), une gourde filtrante, une bouteille filtrante, ou directement un filtre à fixer sur le robinet résolvent le problème.
Les filtres à charbon sont très efficaces.

 Pour les sodas et les jus de fruits, préférez les bouteilles en verre. En effet, les bouteilles en carton sont mal recyclées car elles disposent à l’intérieur de la bouteille d’une couche d’alu pour conserver au mieux la boisson. 
Vous préférez l’eau pétillante ? La machine Soda Stream permet de créer de l’eau avec adjonction de gaz carbonique, et de boire sa propre eau gazeuse. 

Et si ce n’est pas encore le cas, investissez dans une gourde pour emporter vos boissons avec vous ! Il en existe de toutes les tailles, pour tous les goûts !

Les éponges

Créées en plastique, et évidemment pas recyclées, en plus de cela, il n’y a rien de tel pour conserver les bactéries que de garder une éponge trop longtemps.
Tissez vos vieux collants, et votre éponge durera bien plus longtemps ! Vous trouverez de nombreux tutos pour tisser vos collants ou t-shirts usagés, à la manière japonaise. 
Passez votre nouvelle “éponge” à la machine régulièrement, afin de détruire les bactéries qui s’installent dans l’eau stagnante/croupie.

Pour la corvée vaisselle, j’ai récemment découvert (je débarque) les brosses spéciales pour la vaisselle. Avec leur manches, elle permettent de ne pas se tremper les mains, et frottent souvent mieux que les éponges. Pour remplacer le produit vaisselle, je vous conseille le savon de marseille, qui dégraisse terriblement bien. 

La conservation des aliments

Évitez l’aluminium et le film plastique. Poser du métal ou du plastique sur ses aliments n’engage rien de bon.
Bonne alternative, le bee wrap, qui remplace le film plastique. J’utilise également des tupperware en verre, pour conserver les restes, ou les plats faits d’avance. 

Le conseil d’Ines : j’utilise les bee-wraps de Zeste d’Evidence et j’en suis ravie ! En plus, ça sent bon le miel ! 

Il y a quelques semaines, dans l’émission “Qui veut-être mon associé sur M6” (ne me jugez pas, j’ai adoré cette émission) un entrepreneur créateur de Bee-wrap est venu demander aux investisseur de l’aider. Spoil, il a été aidé, et depuis il est en rupture de stock ! Et bonus, il est situé au Pays Basque, précisément à Idaux-Mendy. C’est mon moment chauvinisme, j’attend qu’il ne soit plus en rupture de stock pour en commander. 
https://embalvert.com

Le saviez-vous ? Utiliser un plat ou un contenant en plastique pour faire réchauffer son plat au micro-ondes, c’est particulièrement nocif !
En effet, le fonctionnement même du micro-ondes fait que les ondes traversent logiquement le plastique, pour atteindre les aliments, mais ce qu’on ne sait pas, c’est qu’elles déplacent des microparticules de plastique dans nos aliments !
Invisible à l’oeil nu évidemment, sans aucun goût, ce n’est pas pour autant sans danger que d’ingérer des particules de plastique, qui reste un dérivé du pétrole.

Le compost, miracle de la nature

Que vous ayez un jardin ou non, vous pouvez vous munir d’un compost. J’ai personnellement converti toute ma famille au compost, tant j’en suis fan.
En appartement, préférez un lombricomposteur, qui permettra de faire disparaître les déchets organiques plus rapidement, et sans odeur.


Vous avez un jardin ? Quelle chance ! Placez une petite poubelle à compost dans la cuisine, que vous videz dans le grand compost du jardin une fois pleine ! La nature fait bien son travail, et vous pourrez récupérer quelques semaine plus tard du humus, meilleur engrais possible pour.. faire pousser vos légumes !
Vous n’avez pas la main verte ? Vous pouvez toujours déposer le humus dans un coin du jardin, au pied des arbres, ou des buissons. 

Certains quartiers, ou résidences arborées proposent un compost collectif. Si ce n’est pas le cas, proposez le à la co-propriété, ou même aux voisins ! Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin..
Dans notre nouvel appartement, nous disposons d’un jardin, et nous avons tellement hâte de faire pousser nos tomates cerises et nos salades grâce à notre humus !

Ne pas jeter systématiquement les déchets organiques

Sachez que vous pouvez également faire des soupes, ou des bouillons, avec les épluchures et les fanes des légumes (bio uniquement) !
Essayer c’est adopter ! Il n’y a rien de plus simple à faire qu’une soupe, et toutes les recettes sont sur le même principe, en fonction de vos goûts!

Je vous met en dessous la recette d’un velouté de fanes de carottes : 
https://www.marmiton.org/recettes/recette_veloute-de-fanes-de-carottes_91075.aspx

Acheter de saison, et local

Nombreux sont les quartiers, les villes ou les petits villages à disposer dorénavant d’une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne).

Ces regroupements de producteurs permettent aux consommateurs d’acheter local, souvent bio, et toujours de saison. Il s’agit d’une habitude à prendre, car fini les avocats ou les fraises en décembre, on se tourne vers les clémentines pour les fruits, et les navets ou les choux pour les légumes !

Les prix sont généralement moins élevés qu’en grande surface, l’inconvénient est juste le déplacement, car les points de collecte peuvent être un peu éloignés, et il faut s’organiser en conséquence. Mais l’effort vaut le coup, manger de saison, et en agriculture raisonnée, ça fait toute la différence.

Vous êtes en Centre-Bretagne ? Je vous conseille la Loco-Motiv, qui est la version améliorée des AMAP ! Chaque semaine, on sélectionne en ligne sur le catalogue des produits ce que l’on veut, parmi les fruits, légumes, viandes, conserves et produits frais. Ensuite, on récupère sa commande dans un commerce local. Les tarifs pratiqués, notamment sur les fruits et légumes, sont ultra raisonnables. 

Partout ailleurs, il existe des magasins de producteurs locaux, des organisations ou associations qui permettent de consommer mieux. Renseignez vous ! 

Le café

Nous sommes nombreux à débuter ou continuer la journée grâce au café. Mais ce n’est pas sans conséquence ! Si vous utilisez du café moulu, sachez que le café, tout comme le filtre, peut finir au compost ! 

Vous utilisez des capsules ? Attention.. les capsules sont faites à base de métal, pour conserver le café. Elles sont très mal recyclées, voir.. pas du tout.
Exception faite des capsules Dolce Gusto, qui à mis en place un système de récupération des dosettes. Attention, ça n’a pas lieu partout, et ce sera à vous de vous rendre dans un point de collecte pour déposer vos capsules.
S’il n’y a pas encore de point de collecte près de chez vous, il est possible de devenir un point de collecte (inutile d’être un professionnel). Vous gagnerez quelques euros par mois (en fonction de la quantité collectée).

Je vous met par ici le lien qui explique le fonctionnement du programme, si ça vous intéresse. 

https://www.dolce-gusto.fr/pages/infos-et-services/recyclage-capsules

https://www.terracycle.com/fr-FR/brigades/nescafedolcegusto-fr

Vous êtes plutôt dosettes de café ? Félicitation, vos dosettes se compostent ! De temps en temps, n’hésitez pas à en garder une pour vous faire un gommage sous la douche, ou un masque exfoliant, soit-dit en passant !

Et pour terminer, vous buvez du thé ? Préférez évidemment le thé en vrac, qui se compost, ou les sachets en tissus (les pyramides de Lipton, ce n’est pas le top!)

C’est terminé pour cette semaine, j’espère que mes conseils vous seront utiles. 

L’écologie devient une habitude, et même un mode de vie, dès lors qu’on se donne la peine d’essayer. Non, ce n’est pas contraignant, non ce n’est pas coûteux. 

Marianne
@mariane_oy

More from Mission Nymphea

Recette de Noël sucrée Free The Pickle X Nymphéa Factory

Pour clôturer le chapitre des recettes de Noël, le duo de choc...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.