Le Zéro Déchet #4 : Le Recyclage

Les sigles pour y voir plus clair

Le recyclage est un véritable labyrinthe, si on s’y intéresse un peu. Poubelle jaune, poubelle verte (ou noire), ce n’est pas si simple.
Il faut déjà savoir que tous les plastiques ne sont pas recyclables, et surtout, pas à l’infini. Et ça, on le sait en observant attentivement les emballages des produits que l’on achète. 

Plusieurs problèmes dans le système actuel avec le recyclage : 

  • on n’est pas en mesure de recycler tous les plastiques (je pense notamment aux plastiques fins qui entourent les madeleines ou les biscuits, ça c’est poubelle)
  • le recyclage coûte jusqu’à 2 fois plus cher que la production du plastique. Et ça, les industriels ne sont pas prêts à perdre de l’argent là dessus. 
  • le tri et la collecte des déchets n’est pas basé sur un système national. Chaque centre de tri des déchets à sa capacité technique. 

Exemple : un centre de tri extrêmement moderne va pouvoir prendre en charge des emballage sales ou gras, tandis qu’un autre va directement exclure du cycle de tri les emballages de ce type. Pourtant, ils sont tous arrivés au centre de tri via la poubelle jaune. Tout ce qu’on met dans la poubelle jaune ne sera pas recyclé, et les poubelles jaune sont triées de nouveau après la collecte, en fonction du centre de tri sur lequel elles arrivent.
J’ai notamment un exemple de campagne de communication du centre de tri des déchets de Bayonne, qui alerte les usagers sur les découvertes effarantes qu’ils font lors du tri des poubelles jaune. Je vous met quelques exemples. 

Le point Vert

Il est absolument partout, et très trompeur. On peut croire que ce logo signifie que l’emballage est recyclable. Que nenni, ça veut simplement dire que l’entreprise qui fabrique cet emballage participe financièrement à la collecte, au tri, ou au traitement, recyclage des déchets. Des déchets, oui, mais pas forcément de celui là en particulier. C’est un outil de communication, donc il ne veut pas dire grand chose.

 

 

Tidy Man

Ici non plus, aucun signe voulant dire que l’emballage est recyclable. On vous rappelle simplement une règle de vie : ne jetez pas cet emballage ailleurs que dans une poubelle. Ceci dit, si tout le monde suivait cette règle à la lettre, on serait déjà moins embêtés.. 

 

 

 

L’anneau (ou ruban) de Möbius

Très connu également, et très trompeur, ce sigle signifie que l’emballage est techniquement recyclable. Si c’est du plastique, ou du carton, vous trouverez ce logo. En revanche, aucun certitude que l’emballage sera réellement valorisé ou recyclé. A prendre avec précaution, donc. 

 

 

Tri Man (le super-héros)

Inventé par l’Etat français en 2015, suite au Grenelle de l’Environnement, il n’a pas été vraiment mis en avant, il incite pourtant au recyclage, et au tri des emballages. Si vous trouvez ce logo, c’est automatiquement poubelle jaune. Enfin un logo qui aide vraiment au tri, puisque c’est le but, non ?

 

 

Les différents types de plastique

Sur nos emballages plastiques, ou bien directement sur les contenants (bouteilles par exemple) se trouve un petit triangle blanc ou transparent, composé de 3 flèches qui forment ledit triangle, comme sur l’image que vous voyez.

A l’intérieur de ce triangle, se trouve des numéros, ou bien des lettres. Il y a 7 catégories différentes, donc 7 types de plastique. Et bien sachez que seules 2 catégories se recyclent. Ca fait mal, mais c’est comme ça. Les deux seuls recyclables sont les catégories “PET” et “PE-HD”. Elles sont symbolisées tout simplement par le numéro 1, et le numéro 2.

On pourrait donc se dire, “ouf, il y a déjà 2 catégories qui se recyclent, je suis tranquille”. Eh bah non. La catégorie numéro 1 se subdivise en deux autres catégories : le plastique transparent, et le plastique opaque. Malheureusement, le plastique opaque ne se recycle pas. 

Parmi d’autres types de plastique, les sacs en plastique de supermarché, ou plutôt de prêt à porter, puisque les sacs en plastique pour les légumes ont été intelligemment remplacés par des sacs compostables en fibre végétale. Et bien nous sommes en capacité de recycler ses sacs. Pourquoi ce n’est pas fait ? La technique est bien trop coûteuse, alors ces sacs finissent à l’enfouissage, ou bien à la brûlerie.

Ces catégories de plastique sont un véritable casse-tête, si l’on veut savoir ce qui se recycle ou non. Le bouchon des bouteilles en plastique, ne porte pas le même numéro dans son petit triangle, que la bouteille. La bouteille peut donc être recyclable, et pas le bouchon..ou inversement !

Toutes les informations de cet article ou presque, je les aient apprises grâce à une formidable vidéo du Tatou, posté sur Konbini il y a quelques mois. Je vous met le lien, et je vous invite à découvrir, si ce n’est pas fait, le travail du Tatou, cette chaîne youtube. Ils ont fait de nombreux reportages qui sensibilisent et font découvrir des choses vraiment effarantes. 

https://www.youtube.com/watch?v=qzXvg0JGmPA

C’est la fin de ce mois consacré à l’écologie, j’espère que ça vous a plu, et que vous aurez appris quelques petits trucs, c’est le but.
N’hésitez pas à me faire un retour, en commentaire ou sur Instagram.
A très vite !

Marianne
@mariane_oy

More from Mission Nymphea

3 Contes de Noël

3 contes de Noël pour se mettre dans l’ambiance     Nous...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.