Les protections menstruelles et vous #1

Ah, les protections menstruelles ! On en entend parler de partout, et pourtant, nos questions restent les mêmes. Mais ça, c’était avant ! Grâce à vous, notre formulaire Google portant sur vos choix, vos habitudes, vos questions et vos peurs, ainsi que vos conseils relatifs aux protections menstruelles nous a permis de recueillir un tas d’avis pour répondre à vous tous.tes. 

Alors M.E.R.C.I. Vous avez été 491 à prendre le temps de répondre à toutes mes questions, et à parler de vous, et vous lire a été formidable et très enrichissant. Vous êtes les meilleur.e.s. 

Je tiens avant tout à soulever un point important: avoir ses règles, c’est normal, ce n’est pas sale, ce n’est pas honteux, et les personnes réglées ne sont pas forcément des femmes. Je tâcherai donc de maintenir une écriture inclusive durant tout cet article, ainsi que ceux qui suivront, mais je tiens à m’excuser par avance si j’oublie certains accords. 

Les règles, en quelques chiffres

D’après certaines études, les € règles reviendraient à environ 10€ par mois, soit 100 à 150€ par an, pour chaque personne ayant ses règles. Bien évidemment, ces chiffres prennent en compte différents types de flux, et l’achat ou non d’antidouleurs. Mais même si vous vous trouvez dans la moyenne basse, les protections menstruelles – qui sont un bien de premier nécessité – vous coûtent une coquette somme chaque année! Alors quand on pense qu’on peut avoir nos règles pendant 40  ans … 

Maintenant, il y a aussi le problème des déchets En partant du principe que vous avez vos règles pendant 4 jours (pour faire une moyenne), 13 fois par an, pendant 30 ans, et que vous utilisez 3 protections par jour, on en arrive à 4680 protections menstruelles. Et je me base sur des flux moyens, assez courts, et des cycles de 28 jours. Imaginez-vous l’importance de cette pile de déchets ! Alors entre le côté financier et le côté écologique, on comprend mieux pourquoi tant de personnes réglées décident de passer aux protections lavables et réutilisables!

Et la santé, dans tout ça ?

On le sait maintenant, les tampons et serviettes jetables sont bourrés de produits toxiques comme de la javel ou des agents blanchissant, qui se retrouvent en plein dans nos muqueuses, pour bien infecter notre corps, c’est parfait, non ? 

Eh bien non. Alors les marques essayent de se racheter avec des produits à base de coton bio, et des étiquettes nous annonçant qu’il n’y a pas de produits toxiques, mais certaines ont perdu confiance et ont peur. Encore une fois, cela peut nous pousser à nous tourner vers des protections plus safes en terme de composition. 

 

Et le choc toxique ?

Le choc toxique, ou le SCT (syndrôme du choc toxique) est une infection du sang par le staphylocoque doré. Cette infection peut être mortelle, et très grave, allant jusqu’à l’amputation. 

Malheureusement pour nous, les tampons peuvent augmenter le risque d’une telle infection en tant que protection interne, mais aussi parce qu’ils sont plein de vilaines choses pour notre flore vaginale et notre corps. Cependant, une très vaste majorité des cas surviennent après une utilisation trop longue du tampon, et non pas au bout de 2h. Dans le doute, restez vigilant.e.s et lavez-vous bien les mains avant d’insérer quoi que ce soit par là. 

Cependant, la cup n’exclut pas le choc toxique, même si elle est en silicone chirurgical ! Si vous la portez plus de 8 heures, vous augmenterez les risques. Cette information est normalement transmise par les marques, comme il est habituellement écrit sur les paquets de serviettes ou tampons classiques. La marque MÏU le rappelle très régulièrement, par exemple. 

Donc si vous avez de la fièvre, de la nausée, des vomissements qui n’ont vraiment AUCUNE raison d’être là, consultez vite un médecin, car les conséquences d’un choc toxique peuvent être très graves. 

Ne vivez pas non plus dans l’angoisse, mais avant de vous parler de long en large des protections menstruelles, on se devait de vous mettre au courant de tout, pour prendre soin de vous. 

Vos utilisations de protections menstruelles

Vous êtes 49,5 % à utiliser des protections menstruelles dites “zéro déchet”, ou lavables, alors félicitations, vous sauvez la planète !

La protection la plus largement utilisée, à 55% sont les serviettes hygiéniques à ailettes, jetables

Vient ensuite a cup menstruelle, utilisée par 28.7% d’entre vous, puis les serviettes hygiéniques jetables sans ailettes, utilisées par 23% d’entre vous. 

En quatrième position, viennent les tampons  et les culottes et serviettes lavables ! 

Enfin, 1.8% d’entre vous pratiquent le flux instinctif. 

Conclusion? Les règles sont différentes pour chaque personne, et nous utilisons tou.te.s des protections différentes, qui nous conviennent au quotidien. 

Je ne sais pas quelle marque choisir ...

Pas de panique ! Les formidables Nenuflows nous ont partagé plus de 70 marques différentes au total, dont on vous parlera plus en détail dans des articles dédiés ! 

En effet, je vous prépare une article spécifique sur les culottes menstruelles, un autre sur les serviettes lavables et le dernier sur les cups. Dans chacun d’entre eux, on parlera également des protections “standards”, car elles sont elles aussi beaucoup utilisées ! 

Par exemple, Always, Nana et Tampax arrivent en premier pour les protections jetables, avec Jho qui propose des protections hygiéniques jetables en coton bio ! 

Niveau culottes menstruelles, Rejeanne et Dans Ma Culotte, ainsi que Plim arrivent en tête, et les marques les plus utilisées de cup spnt Claripharm, BeCup, Moon Cup et Saforelle

Les avantages que vous voyez aux protections "zéro déchet"

Pour la plupart d’entre vous, les avantages sont avant tout économiques et écologiques ! Beaucoup pensent aussi que c’est plus sain, plus pratique et plus confortable (coucou les culottes menstruelles, on parle de vous!). Pour d’autres, c’est aussi un moyen d’avoir des protections véganes, de pouvoir monter à cheval sans risque et de s’assurer de ne pas avoir de fuites !

Bref, que du bon quoi ! 


Oui mais, j'ai peur ...

Cependant, quand on vous a demandé pourquoi vous n’utilisiez pas de protections hygiéniques, on a eu de nombreuses réponses, dont beaucoup sont liées à des peurs, alors laissez-moi vous rassurer ! 

– C’est trop contraignant : Eh bien ça, ça dépend de chaque personne! Pour ma part je trouve plus contraignant le fait de devoir aller acheter des serviettes et tampons tous les mois, de devoir penser à en mettre dans son sac, d’en avoir assez pour tenir la journée (suivant son flux, ça peut aller vite!) et je trouve qu’enfiler une culotte menstruelle ou une cup, c’est si simple que les 10mn de lavage prévues sont vraiment peu de chose. Et puis, tout est une question d’organisation !

– C’est trop cher: alors oui, c’est un investissement, mais à l’utilisation ça ne coûte pas plus cher, surtout sur le long terme ! Certaines marques vous proposent des lots qui coûtent moins cher, et il y en a pour toutes les bourses !

– Je n’ose pas, je ne sais pas quoi choisir, je ne trouve pas, je ne suis pas à l’aise: les prochains articles seront pour vous !!

– J’ai peur des fuites: si la cup est bien placée, il n’y aura jamais de fuites (sauf si vous la laissez déborder, mais cela signifie que vous la gardez trop longtemps!). Quant aux culottes et serviettes lavables, les marques indiquent leur pouvoir d’absorption, donc vous ne courrez pas plus de risques qu’avec des protections classiques !

– J’ai peur des odeurs: Avec une cup, zéro odeur assurée! Avec les serviettes lavables, ça sera la même chose ! Avec une culotte, les odeurs se sentent en fin de journée, car l’odeur du sang vient avec e contact à l’oxygène, et si vous êtes allé.e.s aux toilettes régulièrement, alors ça sentira un peu au bout d’un moment. Mais ça ne dépasse pas l’odeur des serviettes jetables, ne vous inquiétez pas ! 

– J’ai peur du dégoût de mon conjoint: Eh bien… Ce ne sont pas ses affaires. En principe, si vous faites pipi la porte fermée, vous devriez être la seule personne confrontée à vos règles ! Et les protections lavables doivent être rincées à l’eau froide avant d’être lavées en machine (ou à la main), donc le sang est déjà parti avant le lavage ! Finalement, ça ne changera pas grand chose. Et on ne le répétera jamais assez mais vous n’avez pas à avoir honte de vos règles. Elles sont normales, et la moitié de la population a ses règles, donc ne pensez pas que vous devriez le cacher, car avoir ses règles, c’est comme être enrhumé.e! C’est chiant, mais c’est normal. 

Si vous aussi vous êtes comme ça pendant vos règles: courage 

N’hésitez pas à manger des aliments riches en fer, des bananes, des lentilles, un peu de chocolat noir: cela nourrira votre corps et vous vous sentirez mieux! Et n’oubliez jamais que les bouillottes sont nos meilleures amies !

 

Pour toutes ces raisons, trois articles suivront celui-ci ! Le premier sur les cup et tampons, le deuxième sur les serviettes lavables et jetables et le dernier sur les culottes menstruelles ! 

On espère que cette série d’article vous sera utile ! 

A très vite !

Ines @pimp_it_up.off

More from Mission Nymphea

La chute de cheveux

Bye bye la chute de cheveux ! Avec l’automne, puis l’hiver, la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.