Noël à Londres

La capitale anglaise et ses insolites

En Novembre dernier, nous sommes allés à Londres en amoureux. Etant donné que ce n’était pas notre première fois dans la capitale britannique, nous avons fait l’impasse sur pas mal de classiques, et avons essayé de nous tourner vers les insolites, les lieux que seuls les londoniens fréquentent. 

Vous trouverez ci-dessous un résumé de notre séjour, avec les adresses et lieux que je vous recommande. Je vous indiquerai également quelles station de métro prendre pour rejoindre chaque lieu, ainsi que quelques conseils pour un séjour londonien réussi !

 

1- Le logement 

Nous avions opté pour un airbnb, comme à chacun de nos séjours. Cette fois ci, par souci d’économie, nous nous sommes tournés vers un airbnb en “chambre privée”, c’est à dire que nous n’avions, comme son nom l’indique, qu’une chambre privée, dans une maison entière. Après une expérience parfaitement réussie dans le St Emilion, nous avons réitéré, et cette fois-ci.. le fail. Je ne m’étalerai donc pas sur cette “mauvaise expérience” qui était quand même drôlement économique, dans une capitale assez onéreuse pour le logement. Lorsqu’on y fait que dormir, les logements sommaires et basique sont honnêtement suffisants, en tout cas pour nous. 

Mon conseil, veillez à ce que votre logement/hôtel soit proche d’une station de métro : c’est tellement pratique pour se déplacer ! Les distances sont parfois trompeuses, et je ne vous apprends rien, en ville, on marche beaucoup ! Et pour des campagnards comme nous, ça fait des grosses journées.
Nous logions dans le sud de la ville, et notre station de métro était : Kennington (ou Elephant & Castle), sur la Northernline (la ligne noire). Très efficace, à 10min du centre, et permettant de rejoindre tous les endroits rapidement. 

Notre quartier était très résidentiel, calme, et pourtant plein de surprises! Nous avons découvert plusieurs lieux loin des touristes, avec des commerçants adorables. 

2- Le transport

Optez pour la Oyster Card ! Il s’agit d’une carte de métro rechargeable, très économique (très écologique aussi, puisqu’on la garde). J’avais gardé la mienne de mon précédent séjour londonien (il y a plus de 5 ans) et l’argent que j’avais mis sur ma carte à l’époque était toujours disponible ! Croyez moi, on revient toujours à Londres.. 
Elle se recharge par carte, ou espèces, à mesure de ce que l’on “consomme” en trajet. Selon les zones de la ville dans lesquelles on se trouve, les trajets sont plus ou moins coûteux, mais le métro reste l’option la plus rapide bien souvent, bien qu’on ne voit pas grand chose du paysage. 

En fin de séjour, nos jambes de campagnard ne nous portaient plus, nous avons pas mal opté pour des Uber, notamment sur les courts trajet. A l’heure où j’écris (décembre) Uber a été supprimé pour Londres, mais quel dommage, car c’est vraiment économique. Les trajets dépassent rarement 10£, pour environ 15 min de trajet. Les chauffeurs sont peu causant, mais on s’en remet.

 

3- Les pubs

Comment visiter le Royaume Uni sans visiter ses pubs ? Ils sont emblématiques de la destination, et il y en a pour tous les goûts. On leur envie l’ambiance, la diversité des bières pressions (jusqu’à 15 pressions différentes par bar, c’est si rare en France!), les recoins et mon péché mignon : le cider ! Si vous n’avez jamais goûté de cidre au royaume uni, vous avez loupé quelque chose. Là bas, le cidre est autant alcoolisé que la bière, on en fait aussi bien avec de la pomme qu’avec de la poire, et ce goût acidulé se retrouve dans une immense variété de cidre. Le Magner’s trône en roi du cidre, mais chaque pub sert plusieurs variété de “cider” à la pression. C’est un plaisir, surtout si vous n’appréciez pas les bières fortes type stout. 


4- Mes adresses “classiques”

Si c’est votre première fois à Londres, il y a quelques incontournables, et aussi à mon avis quelques impasses possibles. (notamment Buckingham Palace en dehors de la relève de la garde, c’est vraiment pas incroyable ; London Bridge qui est beau mais qui ne nécessite pas une escale longue, le Coca Cola London Eye, c’est cher, l’attente est interminable, mais la vue vaut le coup, je vous l’accorde ; Oxford Street, sauf si vous voulez faire du shopping)

Camden Town (arrêt Camden Street, Nothernline) : un quartier vraiment super, au nord ouest de la ville. Énormément de friperies, de magasins de chaussures, de maquillage et d’autres babioles. De nombreuses enseignes disposent d’un accessoire géant qui représente ce qu’ils vendent sur la devanture. Rapprochez vous du marché couvert, avec de nombreux stands food : du classique et de l’original. De nombreux stands de décoration, de friperie, de vêtements. C’est vraiment un bel endroit, très touristique certes, mais on peut toujours trouver un coin intéressant hors de la foule. 

Nous avons pris un goûter au Céréal Killer Café, c’est hype et insolite, mais c’est super. On choisit ses céréales (certaines on les connaît, d’autres on découvre, c’est le but) et on a son petit bol de lait avec. La décoration est très vintage, on trouve des jeux d’arcade et des dessins animés qui passent en boucle. Je vous le recommande, il y en a d’autres en ville.

Borough Market (London Bridge, Nothernline) : un marché gastronomique situé en intérieur, juste en sortant de la station de métro. On peut y goûter absolument de tout, c’est magnifique, et vraiment bucolique. Les vendeurs vous alpaguent et vous font goûter fromage, charcuterie, légumes et autres confit de canard (venant du sud-ouest, je vous assure que c’était de la qualité en plus de ça). Le lieu est pris d’assaut, mais est assez grand pour ne pas qu’on se marche dessus. Nous n’y avons pas déjeuné, mais nous avons quand même goûté plein de choses. Laissez vous tenter par la charcuterie anglaise, ça vaut le coup ! 

The House of Parliament (Circle Line ; District Line ; Jubilee line). C’est un classique, la vue est splendide. Je vous prévient, Big Ben est en travaux, on ne voit rien, le clocher ne sonne pas. On s’en remet, je vous assure. Le Parliament Bridge offre une belle vue sur cet ensemble architectural incroyable. 

Dans les environs proches, on trouve le London Eye (je ne recommande pas), ainsi que le London Dongeon. Il s’agit d’une attraction touristique, qui appartient au même groupe que toutes les attractions touristiques londoniennes, le groupe Merlin (Madame Tussaud’s, London Eye, l’Aquarium, Shrek aventure, etc..). 

Ce n’est pas donné, en prenant les billets sur internet la veille, je m’en suis sortie pour 27£ chacun. L’activité raconte l’histoire de Londres de manière théâtralisée, avec des acteurs costumés, à un groupe d’une vingtaine de personne à la fois. On suit un parcours en déambulant dans des décors très réussi, et on rencontre des personnages qui nous font revivre les étapes importantes de l’histoire de Londres. On passe donc du Grand Incendie de 1666, à Jack l’Eventreur, en passant par la torture de Guy Fawkes. Durant plus de 2h, on est plongés dans l’histoire mouvementée de la ville. Attention, c’est en anglais uniquement. 

5- Mes adresses insolites

The Old Red Lion (Kennington, Nothernline). Il s’agit d’un des plus vieux pub de Londres, et nous avons eu la chance de l’avoir à deux pas de notre appartement. Construit sur un autre pub datant de 1750, le lieu est chaleureux, fréquenté par les locaux, bref, il réunit tout ce qu’on attend d’un pub londonien. Plus de 11 pressions différentes, et une trentaine de whiskies. Quand on voit qu’en France on peine à avoir 5 pressions différentes, c’est un bonheur, à tel point qu’on y a passé toutes nos soirées. 

Réputé pour ses barbecues du dimanche (on a loupé!!), nous y avons dîné, et c’est délicieux. La carte n’est pas la plus élaborée, mais très goûteuse. Les serveurs sont adorables et de bons conseils, et l’ambiance est super. Si vous êtes dans le coin, arrêtez vous !

Electric Elephant Café (Kennington, Nothernline). Toujours dans les environs, un petit café où nous avons pris un english breakfast délicieux, et végétarien ! La gérante est adorable, la carte est variée, les produits sont frais, et préparés sous nos yeux. Aucun touriste à l’horizon (à part nous!). 

Juste au dessus du café, un endroit où seuls les initiés iront : un escape game. Passionnés d’escape game avec mon copain, nous avons décidé d’affronter une salle londonienne. Plongés dans la seconde guerre mondiale, nous avons sauvé le pays en 60 minutes. Je vous recommande quand même un bon niveau d’anglais, car le maître du jeu n’est évidemment pas bilingue, la salle non plus. Mais l’expérience est toujours aussi plaisante, même à l’étranger. (Escape Plan)

 

 

Maltby Street Market (London Bridge Station ou Bermondsey, Jubilee)

Il s’agit d’un endroit tout à fait hors du commun, ou du moins hors des habitudes. Du vendredi midi au dimanche soir, dans Maltby Street, des petits stands se montent et vous proposent de déjeuner sur le pouce, avec des produits délicieux cuisinés sous vos yeux.

Dans la rue, des commerces présents tous les jours (des boutiques physiques) vous proposent des produits de décoration, un négociant en bois, on trouve également un bar, une boulangerie “française”. On y a goûté un croque-monsieur, l’ambiance et le choix sont vraiment chouettes !

 

Un lieu vraiment insolite, où nous étions, une fois encore, les seuls touristes. Nous avons discuté avec les locaux qui nous disaient apprécier ce lieu et sa nourriture bon marché avant de retourner travailler (nous y sommes allés le vendredi midi). 

 

 

Lassco Ropewalk : il y a deux boutiques “Lassco” dans Londres. Celle-ci, collée à Maltby Street propose des articles de créateurs, de nombreuses plantes et une sorte de brocante, axée décoration tout de même. 

Les tarifs sont raisonnables pour du fait-main et du local, on peut trouver quelques pépites si on a de la place dans la valise.

 

 

 

 

Lassco Brunswick House (Vauxhall Station, Nothernline): 

la deuxième “boutique” Lassco dans Londres. Il s’agit ici plutôt d’une exposition d’objet, tous à la vente, mais dans un style plus roccoco, plus baroque. De nombreux lustres magnifiques ornent le plafond avec des plantes, l’ensemble est splendide.

Des salles se visitent (et se louent pour des événements) où chacun des objets est à la vente. Les tarifs sont bien plus élevés qu’à l’autre Lassco, mais le style est très différent.

Les salles se visitent aux heures ouvrables, à savoir jusqu’à 17h. Après cela, place à l’apéritif (vins, bières et spiritueux de qualité) et au dîner.


Nous avons grignoté, et également dîné, dans ce Lassco. La nourriture est logiquement plus raffinée dans ce lieu, et le tarif va avec. Un conseil : réservez !! Nous avons failli nous faire avoir, c’est pourquoi nous y sommes retourné deux fois. Les serveurs sont adorables, très arrangeants, nous avons très bien mangé, c’est du semi-gastronomique.

Vous trouvez juste en dessous la carte du moment, pour vous donner une idée des tarifs pratiqués. J’ai opté pour le canard, pour que vous sachiez ce qui se trouve dans cette assiette floue. 

 

Le Musée d’Histoire Naturelle (National History Museum : South Kensington Station – Circle Line, District Line, Piccadilly Line) qui vaut vraiment le détour. Habituée du National Gallery que je visite à chaque passage londonien, nous avons décidé de changer. Le fameux squelette de baleine vous accueille à l’entrée du musée. La collection est intéressante, nous avons apprécié des animations, ainsi que la partie consacrée aux pierres précieuses.

En période hivernale, une patinoire est installée à l’extérieur du Musée, c’est très sympa et de saison. Le quartier est constituée de belles maisons et de musées. Le Victoria & Albert Museum, Le Science Museum, vous avez de quoi faire.

 

Le Breakfast Club (nous avons choisi celui de London Bridge, Notherline, il y en a plusieurs dans la ville). Une adresse tendance, et on le voit vite, car il y a environ 40 minutes d’attente pour aller déjeuner ou bruncher ! On est inscrit sur liste d’attente par une hotesse d’accueil absolument adorable, et nous avons ensuite 40 minutes à tuer en attendant son texto pour nous dire que notre table est prête ! Nous avons choisi de retourner à Borough Market pour patienter, et sans regret on s’est bien mis en appétit.  

L’attente est valable, le service est vraiment chaleureux (pas vraiment rapide) et les assiettes sont généreuses. Nous avons opté pour des pancakes salés de mon côté, un english breakfast pour mon chéri. On s’est régalé. Je vous préviens pour ceux qui veulent éviter les endroits instagrammables, n’y allez pas. Chacun des plats est pris en photo avant d’être mangé, parfois jusqu’à rendre des clients insupportables (une coréenne a demandé à réchauffer son plat après 10 minute de séance photo sous tous les angles de ses pancakes!) 

Winter Wonderland à Hyde Park (Marble Arch Station, Central Line). Il s’agit du plus grand marché de Noël londonien, et c’est vraiment un endroit à faire. Vous trouverez 4 entrées différentes, chacune une couleur. Nous sommes entrés par la verte, qui donne directement sur ce qui a été mon coup de coeur : le village bavarois. Vol direct pour l’Allemagne, les chalets sont enneigés, l’ambiance est super, on peut goûter (et boire) de tout. Animation musicale, décoration, tout est fait pour vous mettre des étoiles dans les yeux, et ça marche !

Vous tombez ensuite sur la fête foraine, avec tous ses stands d’alimentation variée, ses manèges, ses jeux de chance (et de malchance!). C’est absolument immense, vous trouvez aussi un bar sur un manège (spoil : ça tourne, et ça donne la nausée!), des pistes de luges, des photos avec le père noël, ainsi que la plus grande roue mobile du monde (70m). On s’est laissé avoir, 11£ par personne, pour.. un seul tour! C’est cher, mais c’est beau d’en haut, est-ce que ce n’est pas ce qu’on se dit à chaque fois qu’on fait de la grande roue, finalement ? 

J’espère que mes adresses et mes conseils pourront vous servir la prochaine fois que vous visiterez la capitale anglaise. N’hésitez pas à sortir des sentiers battus, à vous rendre à Notting Hill, à West-End, à prendre un peu le large du centre-ville, surtout si ce n’est pas votre première visite. Les transports en trains vous permettent de vous rendre dans de nombreuses villes qui valent le coup, la prochaine fois, je vous parlerai certainement du Kent. 

Marianne

More from Mission Nymphea

Le Zéro Déchet #3 Le Ménage et mes recettes

Cette semaine on attaque la partie ménage ! 3 ingrédients magiques suffisent…...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.